Les parapétrolières retrouvent la faveur des investisseurs

 |  | 367 mots
Lecture 2 min.
Les valeurs parapétrolières sont les vedettes de la séance de vendredi à la Bourse de Paris. En fin de matinée, elles affichent toutes des gains supérieurs à 4% dans un marché en hausse de 1,20%. L'action Coflexip grimpe de 9,50% à 76,1 euros, Géophysique gagne 8,26% à 51,10 euros, Isis progresse de 6,49% à 60,7 euros et Bouygues Offshore prend 4,11% à 38 euros. Pour un analyste, il s'agit en fait d'un rattrapage. " Tout comme ce qui s'est passé avec Danone ou Air Liquide la veille - dont les deux titres se sont appréciés de plus de 7% en une seule séance - les investisseurs redécouvrent les parapétrolières ". Le secteur a en effet largement sous-performé le marché boursier français ces deux derniers. Les valeurs parapétrolières ont stagné au cours des mois de novembre et décembre, alors que, dans le même temps, le CAC 40 s'envolait, progressant de près de 25%, tiré par les valeurs technologiques. En ces temps de défiance vis à vis de ces dernières, les valeurs défensives et les parapétrolières sont donc les premières à en profiter. Autre raison de l'appréciation subite des entreprises dont l'activité est liée à l'extraction d'hydrocarbures, le géant américain Texaco a annoncé hier avoir découvert un champs pétrolifère au Nigéria, portant sur plus d'un milliard de barils. Une découverte qui augmenterait les réserves de Texaco de 5 à 10% selon certains analystes. Enfin, le 4 janvier dernier, le gouvernement égyptien a déclaré que les nouvelles découvertes de gisements en mer Méditerranée assurent l'autosuffisance du pays en pétrole brut pendant 25 ans et en gaz naturel pendant cent ans. Le ministre du pétrole a estimé que les réserves pétrolières de l'Egypte passeraient avec ces nouvelles découvertes de 3,7 à 8,2 milliards de barils et les réserves en gaz naturel de 36,5 à 120 trillions de m3. Des bonnes nouvelles qui vont " relancer l'activité " ces prochaines années alors que les années 2000 et 2001 s'annonçaient déjà bien selon un analyste. Couplées à l'augmentation du prix du brut et donc à la reprise des investissements dans le secteur parapétrolier, celles-ci ne pouvaient qu'être saluées par les investisseu

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :