Le cours du baril a repassé la barre des 30 dollars

 |  | 414 mots
Lecture 2 min.
Les cours du pétrole étaient en forte hausse mercredi matin à Londres, dépassant brièvement 30 dollars le baril après une baisse inattendue des stocks hebdomadaires américains, pour la deuxième semaine consécutive. Après être monté jusqu'à 30,15 dollars en milieu de matinée, au plus haut depuis le 14 juillet, le baril de Brent (pétrole de la mer du Nord) pour livraison en septembre cotait 29,93 dollars à la mi-journée, contre 29,80 dollars à l'ouverture et 28,90 dollars mardi soir. A New York, le cours du baril de référence (light sweet crude), pour livraison la plus rapprochée en septembre, a gagné 21 cents à 29,12 dollars mardi. "Les opérateurs sont clairement inquiétés par la baisse inattendue des stocks annoncée par le rapport de l'API (Institut américain du pétrole)", ont commenté les experts de la maison de courtage GNI, à Londres. Les réserves américaines de pétrole brut se sont établies en baisse à 282,60 millions de barils au 4 août 2000, contre 284,74 millions de barils à la fin de la semaine précédente, selon les dernières statistiques de l'Institut publiées mardi. Ces réserves sont inférieures de 12,5% à leur niveau d'il y a un an et GNI note qu'elles sont au plus bas depuis 1976. Le marché a été surpris par ces chiffres: il s'attendait à une hausse des réserves de pétrole brut, après le fort recul enregistré la semaine précédente, avec une baisse de 9 millions de barils au 28 juillet 2000. Autre fait significatif: contrairement à la semaine dernière, la baisse des stocks de brut ne s'explique pas par une baisse des importations. Celles-ci ont augmenté à 9,35 millions de barils par jour sur la semaine achevée la 4 août, après un net retrait à 8,01 millions de barils par jour au cours de la semaine précédente. Par ailleurs, les stocks d'essence ont reculé à 205,84 millions de barils contre 207,51 millions de barils une semaine plus tôt. Le marché attend maintenant la confirmation de ces chiffres par l'Agence d'information sur l'énergie (EIA) dont le rapport hebdomadaire sera publié mercredi soir. Enfin, selon le rapport mensuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), la demande mondiale de pétrole en 2001 devrait augmenter de 1,9 million de barils par jour (mbj), soit +2,5%, passant à 77,7 mbj, contre 75,8 mbj cette année. L'offre de pétrole de l'OPEP au mois de juillet s'est élevée à 27,9 mbj, en hausse de 235.000 bj par rapport au mois précédent, ajoute l'AIE dans son rapport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :