Mixad lève 30 millions de francs pour son deuxième tour de table

Après un premier tour de table de 4 millions de francs réalisé en 1999 auprès d'Atlas Venture, la société Mixad vient de boucler une seconde levée de fonds de 30 millions auprès du même investisseur et de Paribas Affaires Industrielles. Lancé par Patrick Touzé, Yves Touzé et Thomas Merlin en août 1999, Mixad propose un service permettant à tout site Internet de proposer une offre personnalisée d'annonces clefs en main, tout en bénéficiant d'un réseau de mutualisation de contenus. La société a complété ses offres en proposant des services WAP, de vente aux enchères et d'achat groupé. Aujourd'hui, son réseau compte près de 45 partenaires, dont Voilà, AltaVista, Free, Spray, MSN, Allociné, MCM, Magic Maman, etc. En partenariat avec Mixad, Air France a inauguré il y a quelques jours son service de vente aux enchères en temps réel.Aujourd'hui, près d'un tiers des partenaires de Mixad souscrivent pour ses deux services de petites annonces et d'enchères. Cette nouvelle levée de fonds devrait permettre à la société de renforcer sa position en France et d'étendre son réseau en Grande-Bretagne, en Espagne, en Italie et en Allemagne. Depuis une semaine, Mixad dispose d'une équipe à Londres, qui partage les mêmes locaux que le fournisseur d'informations locales WebCity. " Nous avons signé pour le Royaume-Uni des partenariats avec Urbia et WebCity, avec lesquels nous travaillons déjà en France. Mais notre objectif est de rechercher des sites leaders dans chaque pays ", indique Erwan Bomstein-Erb, responsable du business développement. Mixad, qui emploie aujourd'hui 20 personnes, compte employer une cinquantaine de salariés d'ici la fin de l'année. Si son chiffre d'affaires ne devrait pas dépasser 2 millions de francs cette année, Mixad compte atteindre 49 millions en 2001, puis 150 millions en 2002. " Nous devrions atteindre le point mort fin 2002 ", explique Erwan Bomstein-Erb.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.