Numériland s'introduira en Bourse en 2001

« Notre introduction en Bourse prévue pour 2001, précédée d'une levée de fonds, nous permettra d'investir en R&D, annonce Alexandre Stopnicki, fondateur et président de Numériland. Aujourdhui, nous gagnons de l' argent, mais cet apport nous permettra de passer à la vitesse supérieure. Je pense que le marché va se resserrer dans les 6 mois à venir. Nous aurons alors des opportunités de croissance externe que nous voulons pouvoir saisir. »En attendant, le credo de Numériland reste le même : « Il y a une vie autour des bannières ». Pour Alexandre Stopnicki, son fondateur et président, la régie doit rester sur ce positionnement, les annonceurs étant sensibles à l'intérêt de nouvelles formes de publicité moins traditionnelles sur le Web.« Le minisite événementiel comportant un espace de commerce électronique estune arme de poids dans le discours marketing des entreprises. Les Internautes aiment être surpris. À nous de tout mettre en oeuvre pour satisfaire leurs attentes d'un point de vue publicitaire. La baisse des taux de clics confirme cette évolution. » La régie vient ainsi de signer avec i(France) pour prendre en charge l'ensemble des sites hébergés par le site de communauté. Auparavant vendus « au poids », ceux-ci seront maintenant classés et proposés suivantdifférentes thématiques permettant aux annonceurs de cibler leur public. En septembre, cette offre sera étendue à lensemble des pays francophones dans lesquels i(France) est installé.Numériland travaille également à la finalisation de partenariats avec différents acteurs anglophones et germanophones, destinés à permettre à la régie de proposer une offre européenne à ces annonceurs. Ce déploiement géographique sera complété par un déploiement stratégique de l'offre produit de la régie, qui va se tourner vers le WAP. Là encore, l'échéance est prévue pour septembre prochain. La vidéo en ligne complète le champ dinvestigation de la régie, qui a déjà signé avec CanalWeb, Clicvision et BuzzTV pour prendre en charge la vente de leurs espaces. Aujourdhui composé de 40 sites, le portefeuille de la régie devrait en compter une vingtaine de plus avant la fin de l'année, pour un total de pages vues mensuelles supérieur à 100 millions, avec un taux moyen de remplissage des sites supérieur à 80 %. Utilisant actuellement les outils de gestion de campagnes Open Ad Stream et Dart deDoubleClick, Numériland envisage la création d'un outil autonome et propriétaire l'année prochaine. Une opération qu'avait également annoncée Hi-Media préalablement à son IPO. La COB avait d'ailleurs signalé aux investisseurs le risque que représentait, pour l'entreprise, l'usage d'une technologie développée par un concurrent. Actuellement composée de 30 personnes, la régie devrait compter une cinquantaine de collaborateurs au début de l'année prochaine.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.