N@RT reporte son introduction et revoit sa fourchette d'introduction à la baisse

C'est au tour de N@rt d'ajouter son nom à la longue liste des sociétés ayant dernièrement ajourné leur IPO sur le Nouveau marché. Le groupe plurimédia, qui aurait dû être admis hier sur la place financière, procédera également à une révision à la baisse des modalités de l'opération. La fourchette d'introduction du titre N@rt, qui oscillait initialement entre 7,62 et 8,94 E, sera baissée alors que le nombre de titre émis diminuera lui aussi sensiblement. « C'est l ' adoption de la loi sur la réforme des ventes publiques aux enchères qui nous a incités à prendre ces dispositions », explique Thomas Raynaud, directeur financier de N@rt. En entérinant ce mardi l'abolition du monopole des commissaires-priseurs, le tribunal de grande instance de Paris a en effet précipité l'acquisition par N@rt du cabinet d'étudesBeaussant-Lefèvre. Le 13 juin dernier, le groupe plurimedia avait conclu un partenariat avec la maison d'études, qui assumait depuis la responsabilité des ventes aux enchères en ligne effectuées par N@rt. L'accord avait été alors assorti d'une promesse de cession, applicable dès la promulgation de la loi sur la réforme des ventes publiques aux enchères. Cet épisode juridique étant clos depuis mardi, l'étude Beaussant-Lefèvre tombe donc dans le giron de N@rt, entraînant une révision du business plan échafaudé par le groupe plurimédia. « Les résultats importants dégagés par cette maison seront inclus au CA deN@rt, entraînant une modification sensible de son business plan. Nos besoins financiers diminuent donc et lampleur de notre levée de fonds sur les fronts boursiers accompagne ce mouvement », poursuit Thomas Raynaud. Les observateurs ne pourront toutefois pas s'empêcher d'imaginer que cette volte-face subite ait pu être également dictée par la tenue hasardeuse du Nouveau marché. Ce mercredi, ce dernier s'est en effet montré particulièrement hostile envers Cyberdeck et Business Interactif, qui faisaient alors leurs premiers pas sur la place financière. Alors que le spécialiste des bornes d'accès à Internet dégringolait de 22,22 % à lissue de cette première séance de cotation, Business Interactif stagnait à son prix dintroduction de 9 E. Antoine Beaussant, cofondateur de N@rt, tient à dissiper ces doutes : « L'acquisition de l'étude Beaussant Lefèvre permettra à N@rt d'atteindre le seuil de la rentabilité plus tôt que prévu. Alors que nous pensions passer ce cap significatif dans le courant de l'exercice 2002, nous le ferons dès le premier trimestre 2001. Nos besoins de financement sont dès lors moindres, ce qui nous permet du même coup d'adapter les modalités de notre introduction à l'état actuel du marché. » N@rt, qui prévoyait de lever jusqu'à 13,2 millions d'euros sur le Nouveau marché, attend donc aujourdhui la validation de son nouveau prospectus d'introduction.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.