Kelkoo.com lève 200 millions de francs

C'est sans doute l'une des plus importantes levées de fonds réalisées par une société française depuis le début de l'année. Kelkoo.com va recevoir 30 millions d'euros, plus de 200 millions de francs, et en profite pour élargir notablement son tour de table, notamment à des financiers espagnols. Ses nouveaux actionnaires, BBVA Funds, Société Générale Asset Management, Ahorro Corporación, Caja Guipuzcoana San Sebastián (Kutxa), Turenne Capital Partenaires et Cita, rejoignent Banexi Ventures/BNP Paribas, NetJuice et Innovacom, les actionnaires actuels, qui ont, quant à eux, augmenté leur participation.Les fonds levés vont permettre à Kelkoo.com d'accélérer sa pénétration dans les pays où il est déjà présent (France, Royaume-Uni, Espagne et, depuis peu, Brésil et Argentine) et de poursuivre son développement : ses services seront accessibles en Italie dès le mois de septembre 2000, puis au Mexique. "Notre objectif est d'atteindre deux millions de visiteurs par mois début 2001", explique Pierre Chappaz, le PDG de Kelkoo.com. L'audience actuelle du réseau représente actuellement plus de 500.000 visiteurs uniques par mois. Pour parvenir à ce résultat, l'entreprise prévoit notamment de lancer de nouveaux services. "Nous sommes déjà présents sur Vizzavi, le portail WAP de SFR, et nous discutons avec France Télécom et Telefonica, explique Pierre Chappaz. Nos services permettent ainsi aux acheteurs de vérifier, lorsqu'il sont dans un magasin, le prix d'un article sur Internet". Autre projet : la mise au point d'un "shopping agent", un petit programme que l'internaute pourra télécharger et qui lui permettra d'utiliser les services de Kelkoo.com tout en visitant d'autres sites internet, sans avoir à se connecter au site de Kelkoo.Les fonds levés seront aussi consacrés à la poursuite des efforts de communication online et offline. Une nouvelle campagne télé est prévue très prochainement. "La première campagne nous a permis de faire connaître notre marque et de générer du trafic. Le grand public sait, désormais, que nous sommes 'un moteur de recherche un peu spécial sur les prix'. Nous devons préciser le message avec des exemples concrets", estime le PDG.Malgré ces investissements, Pierre Chappaz estime que l¹équilibre financier sera atteint dans les pays "historiques" de Kelkoo.com (France, Espagne et peut-être Royaume-Uni) dès la fin du premier semestre 2001, le coût d'acquisition de nouveaux visiteurs diminuant régulièrement alors que les revenus qu'ils génèrent augmentent. Lancé il y a moins d'un an, Kelkoo.com ne se présente plus aujourd'hui comme un "guide d'achat", mais comme une place de marché " business-to-consumer ", et donc comme un générateur de trafic pour les sites marchands avec lesquels il noue des partenariats. Outre un moteur de comparaison de prix sur quelque 30 millions de produits dans le monde, Kelkoo.com offre à ses visiteurs un guide des sites marchands, un guide des promotions et des sites d'enchères, ainsi qu'un catalogue de promotions exclusives.Basée à Paris, Kelkoo.com avait racheté successivement au printemps ShopGenie en Grande-Bretagne et DondeComprar en Espagne. Avant la nouvelle levée de fonds, la société avait déjà reçu un total de 12 millions de dollars. Le groupe possède aujourd'hui des bureaux à Madrid, Londres, Milan, Sao Paulo et Buenos Aires et un centre de Recherche et Développement à Grenoble (France). La société prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de 2,5 millions d'euros en 2000 et de 20 millions d'euros en 2001, avec un effectif de 100 personnes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.