Les experts antitrust européens et américains vont étudier les risques des places de marché

Les experts anti-trust européens et américains se réuniront vendredi à Washington pour examiner les risques potentiels engendrés par la multiplication, sur l'internet, des places de marché interentreprises, a expliqué mercredi Mario Monti, le commissaire européen à la concurrence. Cette annonce s'inscrit dans le cadre de l'intensification de la coopération entre les deux rives de l'Atlantique en matière de concurrence. Une coopération qui a abouti mardi et mercredi à la condamnation, par Washington puis par Bruxelles, du projet de fusion entre les opérateurs de télécoms MCI-WorldCom et Sprint. "Nous partageons en grande partie les vues de nos homologues américains sur le fait que la politique en matière de concurrence à un rôle décisif à jouer à la lumière de la nouvelle économie, a précisé Mario Monti, de manière à favoriser l'innovation, à maintenir l'innovation à un niveau élevé afin d'éviter des effets d'engorgement et le développement de pratiques anti-concurrentielle".Selon une récente étude de Jupiter Communications, le commerce électronique devrait représenter 42% des échanges commerciaux entre entreprises américaines en 2005. Soit 6 000 milliards de dollars, un chiffre qui devrait donc être multiplié par vingt en cinq ans. Dans de nombreux secteurs, des entreprises concurrentes ont annoncé ces derniers mois des accords en vue de créer des plateformes en ligne destinées principalement à gérer en commun leurs approvisionnements afin de réduire les coûts. C'est notamment le cas dans l'automobile, la distribution ou le transport aérien. La semaine dernière, par exemple, les sidérurgistes européens Arbed-Aceralia, Corus, ThyssenKrupp et Usinor ont annoncé le lancement de deux sites, l'un destiné à leurs achats, l'autre à la commercialisation de leur production.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.