Nouvelles Frontières filialise son activité e-commerce

Pour Nouvelles Frontières, l'année 2000 débute sous le signe d'Internet. Le voyagiste en ligne vient en effet d'annoncer la filialisation de ses activités Web, qui seront désormais fédérées sous la bannière de NF Online, une entité dont le capital est actuellement détenu à 100 % par la holding NFI. "Nouvelles Frontières rassemble plus de 170 sociétés différentes, et possède aujourd'hui quelque 20 sites Web. Nous avons décidé de les fédérer sous l'égide d'un portail qui rassemblera toutes nos applications Web et eCommerce. Cette opération permettra de donner plus de cohérence à une offre très large, qui comprend aussi bien les prestations aériennes de Corsair que les croisières proposées par VPM. Pourquoi payer 20 hébergements quand on peut n'en payer qu'un ? De même, tous nos techniciens spécialistes du commerce en ligne seront rassemblés sur une même plate-forme de travail, qui concentra donc toutes nos compétences en matière de développement", explique Michel Bré, le directeur général de NF Online. Le développement de ce portail, qui pourrait être opérationnel l'hiver prochain, sera financé à hauteur d'au moins 5 millions de francs cette année par la maison mère. La filialisation permettra aussi à NF Online de lever des fonds ou d'envisager une introduction sur une place financière. "Nous étudions actuellement ces différentes possibilités, mais aucune opération financière n'est actuellement en cours. Nous ne serons pas fermés à une association, mais nous veillerons à choisir des partenaires qui évolueront eux-aussi dans le domaine du voyage. Là aussi, c'est le souci de cohérence qui prime", poursuit Michel Bré. En attendant, Nouvelles Frontières devrait lancer la troisième version de son site d'ici 2 à 3 mois. Si de nouvelles fonctionnalités one-to-one ou des goodies devraient être implémentés à cette occasion, les enchères resteront une des principales attractions "Jusqu'à maintenant, ce sont 2 millions de personnes physiques qui ont visité ce service, ce qui nous a permis de générer un CA de 15 MF lors de l'exercice passé, pour un CA global de 150 millions de francs sur le Web (ndlr: pour des prévisions à mi-parcours de 120 millions de francs) ", précise Michel Bré. Capitalisant sur ce service particulièrement populaire, ainsi que sur l'extension de ses services aux séjours et circuits, Nouvelles Frontières table sur un chiffre d'affaires en ligne de 300 millions de francs pour l'exercice 2000, et de 1 milliard de francs d'ici la fin 2001. Sur le marché du voyage en ligne, Nouvelles Frontières devra notamment affronter la concurrence d'acteurs comme Dégriftour ou Travelprice, qui tablent respectivement sur des chiffres d'affaires de 290 millions de francs et 100 millions de francs pour l'exercice à venir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.