Casino prend 20% du site de produits high-tech Booston

Casino renforce ses positions sur le Net marchand. Après s'être arrogé en avril 10 % de VitaGO, le site grand public de la santé et du bien-être, le groupe de distribution vient de rentrer au capital d'une autre dot com. Cette fois ci, Casino a porté son choix sur e-Market OnLine, la société éditrice de Booston. com, un discounter high-tech (hi-fi, vidéo, ordinateurs, portables, etc.) lancé le 17 décembre dernier. Les modalités financières de l'opération n'ont pas été communiquées, tout comme la nouvelle répartition du capital de e-Market OnLine. Jusque-là contrôlée par des investisseurs privés et par ses cofondateurs, Aymeric de Heurtaumont et Florian Robin, la société accueille aujourd'hui un nouvel actionnaire de poids. " L'entrée au capital de Casino constitue un véritable rapprochement industriel, qui passera par le développement de complémentarités logistiques et marketing. Casino nous a notamment confié la gestion de ses surplus dans les lignes de produits bruns et gris ", explique Florian Robin.Booston.com aura accès à plus de 4 000 produits en surplus, qui devraient constituer plus de 50 % de ses références en 2001. Le site marchand développera également des synergies avec l'ensemble des activités Web de Casino, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 41 millions de francs en ligne à l'issue du premier trimestre 2000. Les premiers rapprochements s'opéreront ainsi avec les site C-nouvo (spécialiste high-tech), Komogo (multimédia) et Imagica (développement de photos numériques). Enfin, l'accord ouvre à Booston les portes de la centrale d'achat Opera, détenue à 50 % par Casino. " Cet accord devrait nous permettre d'optimiser nos marges de 15 % et nous permet d'envisager une participation à une plate-forme business-to-business interprofessionnelle dans les années à venir ", indique Florian Robin. S'il est tentant de penser que Booston lorgne ainsi du côté de la place de marché de distribution WorldWide Retail Exchange, utilisée par Casino, le cofondateur de Booston.com se montre en revanche plus insistant sur le thème des surplus. " Sur ce point, nous n'avons pas d'accord d'exclusivité avec le groupe Casino, poursuit Florian Robin. Booston.com est aujourd'hui en négociation avec une quinzaine d'autres distributeurs, grossistes et fabricants. Nous envisageons également d'étendre notre catalogue aux produits blancs. " Fort des synergies apportées par son nouveau partenaire et de cette liberté de négociation, Booston.com peut repartir de plus belle à l'assaut du Web marchand. Pour mai dernier, le site marchand annonce un chiffre d'affaires de 800 000 francs.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.