Chapitre.com lève 40 MF

Chapitre.com vient de lever 40 MF. Ce sont ABN AMRO Venture et JP Morgan qui endossent le rôle de co-leader d'investissement, en apportant chacun 14 MF au libraire en ligne. La Compagnie Financière Edmond de Rotschild a également injecté 7 MF dans le service, le solde des fonds levés étant imputables aux investisseurs initiaux de Chapitre.com (Thierry Dassault, Crédit Agricole, Benoît Habert, Pierre Sissmann, Henri de Maublancet et Jacques Attali). " Ces fonds seront consacrés au développement technologique du site, mais aussi à une campagne de communication onLine et offLine, dotée d'un budget de 25 MF ", annonce Rémi Ramondou, directeur marketing de Chapitre.com. Le libraire en ligne affiche aujourd'hui un catalogue composé de 600 000 références, dont 380 000 titres neufs et 220 000 ouvrages anciens. Ces derniers sont obtenus auprès d'un réseau de partenaires englobant 250 libraires physiques. Chapitre.com, qui s'appuie sur un fichier de 70 000 Internautes qualifiés, ne ménage également pas ses efforts sur le front du b-to-b en s'adressant aux librairies indépendantes physiques et au bibliothèques. Le libraire en ligne est notamment partenaire de l'Alliance Française, réseau mondial rassemblant quelques 400 000 étudiants en français. 50 % de l'activité de Chapitre.com sont ainsi réalisés à l'étranger." Nous avons pour vocation de contribuer au développement de la littérature francophone dans le monde ", expliquait Rémi Ramondou dans nos colonnes du 21 janvier dernier. En 1999, Chapitre.com a réalisé un CA de 10 MF, pour un panier moyen d'un peu plus de 300 F. " Actuellement, nous estimons détenir 22 % des parts du marché français de la vente en ligne de livres. Nous comptons étendre cette part à 25 % en 2000, pour réaliser un CA de 42 MF ", déclare Rémi Ramondou. Sur le marché français, Chapitre.com se heurtera à des compétiteurs comme Bol.fr, Alapage (CA prévisionnel 2000 oscillant entre 80 et 100 MF) ou la Fnac, qui table sur un CA de 100 MF pour l'exercice en cours. Malgré leur offre généraliste (livres, mais aussi CD Rom ou vidéo), les deux derniers cités s'appuient toujours sur les livres pour développer leur activité. Les produits littéraires ont en effet contribué à 45 % de l'activité de Fnac.fr pendant les dernières fêtes de Noël, alors qu'ils représentaient 57,8 % du CA d'Alapage en novembre 1999.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.