Le Crédit lyonnais devient actionnaire de l'agence web Imageforce.com

L'agence de communication interactive Imageforce.com vient de faire entrer dans son capital le Crédit Lyonnais. Pour un montant non communiqué, la banque est désormais propriétaire d'une part minoritaire du capital de l'entreprise. " Nous avons placé de l'argent dans le capital d'Imageforce pour consolider un partenariat stratégique entre cette société et notre équipe Business électronique, explique Olivier Conihout, directeur eBusiness du Crédit Lyonnais. Nous estimons qu'il s'agit là d'une excellente entreprise et qu'elle pourra parfaitement remplir le rôle d'allié privilégié du Crédit Lyonnais dans sa politique Internet. Elle sera en contact permanent avec une équipe que nous avons constituée dans le but de l'implantation de la banque au sein du Web". Ce département eBusiness sera chargé de mettre en place une stratégie globale et de coordonner les différents événements organisés au sein de cette stratégie.Pour Imageforce.com, il s'agit là d'une aide au développement qu'apporte l'entreprise bancaire. " Le Crédit Lyonnais pourra nous aider de trois façons, explique Jean-François Variot, président de Imageforce.com. D'abord, les fonds apportés par la banque nous permettront de développer de nouvelles plates-formes Internet afin d'améliorer le service client. Ensuite, le Crédit Lyonnais, en prenant une participation dans notre capital, devient la banque introductrice d'Imageforce.com en cas d'IPO. Enfin, la structure de notre nouvel actionnaire nous permettra de nous implanter en Europe. " L'introduction en Bourse, qui devrait s'effectuer au sein d'un marché dédié aux valeurs de croissance, ne devrait pas se dérouler avant 2001, voire 2002. " Cela dépend d'une part de nos plates-formes techniques, confie Jean-François Variot, et d'autre part de notre portefeuille clients. Pour s'introduire en Bourse, il faut d'abord avoir consolidé et réglé son 'bateau' pour ne pas se trouver dans une fâcheuse position, ce qui serait catastrophique pour la valorisation de l'entreprise. " Le développement européen, qui se concrétisera par des acquisitions ou des prises de participation majoritaires, passera tout d'abord par quatre pays (Allemagne, Royaume-Uni, Italie et Espagne) avant de toucher l'Europe du Nord. " La Grande-Bretagne et l'Allemagne sont les deux premiers marchés en Europe de l'Ouest, confie Jean-François Variot. Mais il y a de belles initiatives à prendre dans le Sud, notamment en Espagne et en Italie. Et bien sûr, nous n'oublions pas la Scandinavie, où Internet est fortement implanté. Nous n'avons pas établi de plan de développement et nous nous y installerons selon les opportunités qui nous seront offertes. "Image Force, groupe spécialisé dans la communication, notamment sur Internet et créé il y a 8 ans, a changé de nom au début de l'année, perdant son premier nom " Image Force " pour un nom plus représentatif de son nouveau positionnement. L'entreprise, qui compte 70 employés, a réalisé en 1999 une marge brute de 42 millions de francs. Elle prévoit de porter ce chiffre à 50 millions cette année." Nous devrions encore faire entrer dans le capital d'Imageforce.com d'autres entreprise, avec lesquelles nous sommes en discussion, explique Jean-François Variot. Rien n'est encore fixé.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.