Easynet envisage de lever 550 millions de francs

Le FAI anglais Easynet Group devrait lever 550 millions de francs sur le London Stock Exchange, via l'émission de nouvelles actions. Easynet compte en effet introduire 2 482 150 nouvelles actions ordinaires, pour un prix public de 22 £ par action. Cette levée de fonds permettra au FAI de déployer ses activités en Europe, notamment en lançant un réseau DSL haut débit en Allemagne (le groupe offre déjà ce type de services d'accès en Belgique, en France et au Royaume-Uni), puis, dans un second temps, dans d'autres pays européens (en Espagne d'ici 6 semaines et aux Pays Bas avant la fin du mois de juin). Easynet plc souhaite également mettre en place un nouveau datacenter à Londres et élargir ses services en Italie et en Suisse. Le groupe Easynet, présent dans 7 pays, a réalisé en 1999 un CA consolidé de 295 millions de francs, dont 68 % étaient réalisés par les services aux entreprises. Easynet, qui a enregistré l'année dernière une progression de son CA de 78 % comparé à 1998, affiche toutefois une perte nette de 9,8 millions de francs en 1999, contre 6,1 millions de francs l'année précédente. Le CA de 1999 s'expliquerait, selon la société, par la mise en place d'une offre DSL en Belgique et en France, ainsi que par son implantation en Belgique, en Hollande et en Espagne. L'action du FAI anglais s'échangeait vendredi sur le London Stock Exchange à 27,25 £, en progression de 56,38 % par rapport au début de l'année. Sa filiale française, Easynet France, qui tablait un CA de 75 MF pour l'exercice fiscal 1999, a dû revoir ce chiffre à la baisse, affichant finalement un CA de 55 MF. Ce résultat inférieur aux prévisions s'explique, selon Gilles Huguenin, directeur général d'Easynet France, par la « modification de la politique comptable de la société. » Easynet France, qui a obtenu en août dernier une licence d'opérateur de téléphonie, envisage de s'interconnecter avec Télécom Développement, filiale de la SNCF et de Cegetel. L'entreprise française, qui offre un service ADSL par le biais de France Télécom, espère à terme proposer l'ADSL grâce à ses propres équipements.À titre de comparaison, Colt Telecom, autre opérateur anglais de services Internet et de télécommunications, également présent dans l'hexagone, annonçait en début de semaine qu'il envisageait de lever près de 710 M£ sur le London Stock Exchange, dont 497 M£ d'actions ordinaires et 350 ME d'obligations convertibles. Ces dernières semaines ont été très chargées pour les opérateurs étrangers inmplantés en France, puisque de son côté, Completel a annoncé son introduction sur la Bourse de Paris et sur le Nasdaq pour le 28 mars prochain. L'opérateur européen espère de ce fait lever 400 M$ en émettant plus de 27 millions d'actions, pour un prix initial oscillant entre 15,5 euros et 17,5 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.