AOL franchit la barre du milliard de dollars de bénéfices

Le numéro un mondial des services en ligne, America Online (AOL), a dégagé un bénéfice net record de plus d'un milliard de dollars sur l'exercice 2000, grâce à un nombre sans cesse croissant d'abonnés et une offensive commerciale tous azimuts. Sur l'ensemble de l'exercice, clos fin juin, le bénéfice net s'est élevé à 1,232 milliards de dollars contre 754 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a bondi parallèlement de 43% à 6,886 milliards contre 4,804 milliards. Hors éléments exceptionnels -- liés notamment à des acquisitions -- le bénéfice net annuel a atteint 1,002 milliard, soit 0,40 dollar par action, contre 391 millions en 1999. "Juste quatre ans après avoir été la première compagnie internet à atteindre un chiffre d'affaires annuel d'un milliard de dollars, nous dégageons un bénéfice annuel d'un milliard de dollars", s'est félicité le PDG d'AOL, Steve Case, dans un communiqué. Au dernier trimestre (avril-juin) de l'exercice, le bénéfice net par action, hors exceptionnels, ressort à 0,13 dollar. Les analystes tablaient sur un bénéfice trimestriel par action de 0,11 dollar. Le chiffre d'affaires trimestriel a fait un bond de 39% à 1,929 milliards de dollars contre 1,384 milliards sur la période correspondante en 1999. Les éléments exceptionnels incluent des charges d'acquisition de l'ordre de 10 millions (MapQuest) en avril-juin 2000 et de 15 millions (Spinner Networks, Nullsoft, Moviefone) sur la même période de l'an dernier. Le groupe de Steve Case, qui espère finaliser à l'automne son projet de fusion avec le géant américain des médias Time Warner, a vu son portefeuille d'abonnés augmenter de 992 000 membres sur le dernier trimestre et de 5,6 millions sur l'ensemble de l'année, atteignant au total 23,2 millions fin juin. Le service CompuServe 2000 a attiré 146,000 abonnés au dernier trimestre et 1,3 million sur l'ensemble de l'exercice, portant le total combiné des abonnés CompuServe à 2,8 millions à la fin juin. Les joint-ventures étrangères, dont AOL Europe et AOL Latin America, ont augmenté leur base d'abonnés de 1,4 million au cours de l'exercice écoulé à 4,6 millions. Le chiffre d'affaires tiré des abonnements a augmenté au total de 26% à 1,2 milliard de dollars au dernier trimestre de l'exercice. Chaque abonné est resté 58 minutes par jour en moyenne sur AOL sur la période. L'autre source de revenus, le commerce électronique et la publicité, a généré un chiffre d'affaires de 609 millions de dollars au cours du dernier trimestre, en hausse de 9,3% par rapport au trimestre précédent. Cette progression est inférieure aux attentes de certains analystes, qui tablaient sur une hausse supérieure à 10%. A titre de comparaison, Yahoo! a annoncé pour la période avril-juin un bond de 18% de ses revenus issus de la publicité et du commerce électronique par rapport au trimestre précédent. "Nous continuons à développer nos revenus publicitaires et de commerce électronique grâce à un nombre croissant de partenariats avec des grandes marques" (Coca-Cola, Citigroup) , a relevé le directeur général d'AOL, Bob Pittmann.Ces déclarations pessimistes n'ont pas suffi à soutenir le cours d'AOL vendredi : à la mi-séance, le titre abandonnait 0,95% à 58,625 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.