La Banque mondiale lance une souscription d'emprunts obligataires sur le Net

Fidèle à sa politique avant-gardiste, la Banque mondiale, qui avait réalisé le premier swap (contrat d'échanges financiers) sur les marchés de capitaux internationaux en 1981, et lancé la première obligation mondiale en 1989, innove une nouvelle fois en lancant sur le Web 3 milliards de dollars d'obligations électroniques, la syndication se déroulant exclusivement par le biais de ce canal. Cette opération sera pilotée par les banques d'investissement Goldman Sachs, Lehman Brothers, Charles Schwab et la société de fonds de placement Fidelity Investments. Concrètement, les investisseurs institutionnels pourront saisir leurs ordres en ligne, en soumettant leurs offres d'achat via le réseau électronique Internet de Goldman Sachs et de Lehman Brothers. Ainsi, il sera possible à l'émetteur de l'emprunt et aux deux banques de suivre en temps réel la constitution du carnet d'ordres, afin de pouvoir fixer le cours de l'emprunt au moment de son lancement.En outre, les particuliers disposant d'un compte bancaire aux États-Unis auront la possibilité de souscrire à l'offre via les sites Internet de Charles Schwab et de Fidelity, le système de négociation en ligne de Goldman Sachs, tandis que Lehman Brothers proposera le sien d'ici le mois de mars. Enfin, la saisie et l'allocation électronique des ordres seront accompagnées d'un système de négociation en ligne sur le site de Goldman Sachs. Ce service devrait être opérationnel sur le site Web de Lehman Brothers au mois de mars. Les plates-formes d'autres participants du marché devraient s'y ajouter dans les prochaines semaines. La Banque mondiale, laquelle porte le nom officiel Banque internationale de reconstruction et de développement, émet depuis 50 ans des titres sur les marchés internationaux de capitaux. Depuis cette date, elle a assuré le financement de plus de 4 000 projets de développement dans 130 pays, pour un montant de 300 milliards de dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.