L'introduction de Chello valorise le fournisseur d'accès entre 3,5 et 4,6 milliards d’euros

Le groupe néerlandais UPC a annoncé ce matin que le prix d'intoduction en bourse de Chello, sa filiale Internet à haut débit se situerait entre 13 à 17 euros par action. L'émission de 26,9 millions de nouveaux titres, représentant 10% du capital total, valorise ainsi Chello entre 3,5 et 4,6 milliards d'euros. Les estimations de Chello avancées par les analystes ces derniers jours oscillaient généralement entre 4 et 6 milliards d'euros. La fourchette retenue par UPC apparaît donc relativement prudente. Elle a d'ailleurs déçu les investisseurs : le titre UPC perdait près de 10% en milieu de matinée à Amsterdam. La cotation de Chello débutera le 30 mai à la Bourse d'Amsterdam et sur le Nasdaq américain. UPC, dont Microsoft possède 7% du capital, a par ailleurs précisé que le groupe américain, qui détenait une option sur 10% de Chello, ne l'avait exercée qu'à hauteur de 3,5%. Liberty Media devrait souscrire une participation équivalente. Chello, qui comptait 180 000 abonnés au 31 mars, est présent en Australie et dans sept pays européens --Norvège, Suède, Allemagne, Autriche, France, Belgique et Pays-Bas-- dans les services internet par câble. Les analystes estiment sa croissance à 50 000 nouveaux abonnés par trimestre. Le 1er mai, pour expliquer le retard pris par l'opération, dont les devaient initialement être rendus publics en avril, le PDG d'UPC, Roger Lynch, avait évoqué le "mauvais climat boursier" actuel pour les valeurs de la nouvelle économie.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.