Liberty Surf : 23,2 millions d'euros de chiffre d'affaires au premier semestre

Liberty Surf Group, qui revendique la place de premier fournisseur d'accès gratuit à internet en France, a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 23,228 millions d'euros au premier semestre 2000, a annoncé le groupe dans un communiqué vendredi. La progression de l'activité est particulièrement sensible dans les revenus de l'internet (trafic internet, publicité, E-commerce), à 12,343 millions d'euros, souligne le groupe. A la Bourse de Paris, l'action Liberty Surf progressait de 1,15% à 31,8 euros en clôture vendredi soir.Liberty Surf Group, créé dans le courant du premier semestre 1999, avait enregistré un chiffre d'affaires de 6,135 millions d'euros pour l'ensemble de l'année 1999. Le PDG du groupe, Pierre Besnainou, avait expliqué fin juillet devant l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires que le développement stratégique européen de Liberty Surf se ferait en se "recentrant sur les marchés clés" que sont la France, la Grande-Bretagne, l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne. Déjà présent en France et en Grande-Bretagne, Liberty Surf doit s'installer en Espagne en septembre. "En ce qui concerne l'Allemagne et l'Italie, nous n'irons dans ces pays que lorsque nous aurons scellé des alliances nous permettant d'être un acteur majeur", avait précisé Pierre Besnainou. "Nous disposons pour notre stratégie de croissance interne et externe d'un endettement nul, d'une capitalisation boursière de près de 2,7 milliards d'euros et d'une trésorerie supérieure à 350 millions d'euros", avait-t-il souligné. Liberty Surf revendique 1,2 million d'abonnés. Ses principaux actionnaires sont le groupe Arnault (Europ@web) et Kingfisher-Darty.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.