CyberSearch réussit enfin son entrée au Nouveau marché

Le cabinet d'assistance et de conseil en recrutement par l'internet Cybersearch a vécu une véritable course d'obstacles pour accéder à la cotation au Nouveau marché de la Bourse de Paris. Face aux réticences des investisseurs, il a été contraint de reporter deux fois son introduction et de réviser à la baisse le montant de son appel au marché.La société se contente finalement de 6,3 millions d'euros, le prix de souscription des titres ayant été fixé tout en bas de la fourchette indicative à l'issue du placement des titres.L'offre à prix ouvert pour les actions de Cybersearch n'avait été que partiellement souscrite, alors que le placement avait été souscrit 1,08 fois.CyberSearch a mis à la disposition du marché 13,40% de son capital augmenté soit plus environ un million d'actions.Crée en décembre 1999, CyberSearch se positionne sur le marché français du recrutement en ligne comme le premier site alliant services d'offres d'emploi et services de conseil en recrutement destinés aux candidats comme aux clients.Le site s'articule autour de salons. La société en propose cinq actuellement (informatique, télécoms, communication, tourisme, batiment et industrie) et entend se développer sur de nouveaux secteurs comme la santé, l'environnement et la finance.CyberSearch compte actuellement 500 clients actifs parmi lesquels figurent Accor, Dassault, Lafarge, Carrefour et Bouygues Telecom. 60,000 visiteurs par mois se connectent au site.Au cours de l'exercice 1999, CyberSearch a réalisé un chiffre d'affaire de 0, 95 millions d'euros. Celui-ci est de 1,5 millions d'euros pour le premier semestre 2000. Les analystes de la banque ING Barings, partenaires de l'introduction, tablent sur une très forte croissance du chiffre d'affaires de la société pour les trois prochaines années et anticipent les premiers bénéfices pour 2001. Le business plan de la société prévoit une croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires de plus de 165% entre 1999 et 2003, l'équilibre devant être atteint en 2001 avec une marge nette proche de 9%.Grâce aux fonds levés à l'occasion de l'entrée en bourse, CyberSearch entend financer son développement à l'étranger. Le recruteur en ligne destine 6 millions d'euros à son implantation en Europe du Sud par l'acquisition de cabinets traditionnels de conseil en recrutement en Espagne, en Italie et au Portugal. "Notre objectif est d'atteindre une part de marché de 15% sur le secteur du recrutement en ligne de ces pays en 2002", précise Raphaël Ducasse, directeur Général.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.