Cybersearch ajourne son entrée au Nouveau marché

C'est aujourd'hui que Cybersearch aurait dû annoncer officiellement les modalités de son IPO sur le Nouveau marché. Les investisseurs devront finalement patienter, le spécialiste hexagonal du recrutement en ligne ayant décidé d'ajourner l'opération. " Le marché boursier est actuellement dans une passe délicate et hasardeuse. Les gestionnaires de fonds adoptant une position attentiste vis-à-vis des valeurs de la nouvelle économie, nous avons préféré ajourner notre IPO plutôt que de prendre le risque d'enregistrer une souscription limitée ", explique Laurent Leguide, président du directoire de Cybersearch. C'est finalement le 13 juin prochain que le recruteur en ligne devrait communiquer les détails de son IPO. De 25 à 30 % du capital de l'entreprise pourrait alors être placé sur le Nouveau marché, sous la forme d'une augmentation de capital. Les fonds levés au cours de l'opération, qui devraient s'élever à 20 millions d'euros, seront principalement consacrés à la stratégie de croissance internationale de Cybersearch. " Nous sommes déjà en pourparlers très avancés avec des cabinets italien, espagnol Et portugais. Notre objectif sera de transformer ces intervenants Traditionnels du secteur en véritables acteurs du Web ", indique Laurent Leguide. Alors que de nombreux sites de recrutement en ligne semblent engagés dans une logique de promotion lourde de leurs services, Cybersearch ne devrait pas utiliser les fonds levés pour s'aventurer sur ce terrain coûteux. " Cybersearch ne dépense pas plus de 30 % de son CA en opérations de communication. Nous estimons qu'aller au-delà de ce ratio met l'équilibre d'un service en péril. Les importantes campagnes d'image lancées par les nouveaux intervenants du recrutement en ligne pourraient bien enterrer leurs instigateurs ", souligne Laurent Leguide. Pour ce dernier, la véritable compétition pour le leadership du marché hexagonal de recrutement en ligne mettra aux prises jusqu'à six intervenants, parmi lesquels on retrouve bien évidemment Cybersearch, mais aussi Monster, eMail Job, Job & Adverts et Stepstone. Estimant faire partie, aux côtés de Monster, des deux principaux favoris de la compétition, Cybersearch table sur un CA à périmètre égal de 37 MF pour l'exercice 2000. Si la lutte s'annonce des plus acharnées, Laurent Leguide ne s'attend pas à évoluer prochainement sur un marché animé par de nombreux mouvements de consolidation. " Ces opérations interviendront plus tard, lorsqu'un leader sera véritablement établi. Notre future IPO nous donnera les moyens de prétendre à ce statut ", conclut le président de Cybersearch.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.