Jospin annonce la privatisation partielle de Snecma

 |  | 213 mots
Lecture 1 min.
Alors qu'en Europe, la phase de concentration des motoristes de l'aéronautique n'a pas encore commencé, le gouvernement français a décidé de donner le coup d'envoi d'une privatisation partielle de Snecma. Malgré l'hostilité déclarée des communistes, composante de la majorité plurielle, Lionel Jospin a indiqué lors du salon du Bourget que 25% du capital du motoriste français, contrôlé à 97,3% par l'Etat, serait introduit en Bourse d'ici l'automne , "si les conditions de marché le permettent", ont précisé les ministères de l'Economie et de la Défense dans un communiqué commun. Cette opération, a souligné le Premier ministre, est destinée à permettre à Snecma de nouer des alliances industrielles en Europe et de prendre toute sa part au processus de consolidation attendu dans ce secteur. Cette privatisation partielle était souhaitée par le PDG de Snecma. Jean-Paul Béchat, défend depuis longtemps l'idée d'une alliance entre son groupe et d'autres industriels du secteur en Europe continentale, pour faire face aux géants Rolls Royce, Pratt and Whitney (groupe UTC) et General Electric.Au premier rang des industriels susceptibles d'être intéressés par une telle alliance, figure notamment l'italien FiatAvio avec lequel le français a déjà des liens étroits de coopération.avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :