Tiscali boucle sa deuxième acquisition de la semaine

2 mn

Ignorant le ralentissement du marché et les difficultés de certains de ses grands concurrents - comme le français Wanadoo - à poursuivre leur croissance, le numéro un italien de l'accès Internet mène tambour battant sa stratégie de croissance. Il s'offre cette semaine le luxe de réaliser deux acquisitions en deux jours dans deux pays différents ! Quarante-huit heures après le rachat de l'allemand SurfEU pour 89,6 millions d'euros, Tiscali vient en effet d'annoncer la reprise du britannique LineOne pour 100 millions d'euros. L'opération doit permettre à Tiscali de devenir le quatrième fournisseur de services Internet au Royaume-Uni. La société Springboard Internet Services, qui contrôle la marque commerciale LineOne, était jusqu'à présent détenue à parité par British Telecom et par United Business Media. Le rachat se fera à hauteur de 80 % en actions Tiscali, le solde étant payé en liquide.LineOne comptait fin mars 1,85 million d'utilisateurs inscrits, dont 430.000 actifs. Au cours des neuf premiers mois de l'exercice en cours (qui sera bouclé le 30 juin), la société a réalisé un chiffre d'affaires de 25,1 millions d'euros, contre 19,2 millions sur l'ensemble de l'exercice 1999-2000.Avec cette acquisition, souligne Tiscali, le groupe atteint le seuil des 16 millions de clients en Europe répartis dans une douzaine de pays, dont 7 millions actifs. L'objectif affiché par le groupe est "de devenir leader en Europe", réaffirme son président et fondateur Renato Soru dans une interview au quotidien italien Il Sole 24 Ore. Renato Soru, qui reste le principal actionnaire de Tiscali, avec environ 30% du capital, se dit d'ailleurs prêt à réduire encore sa participation pour mener à bien cet objectif.Les dernières acquisitions - WorldOnline l'an dernier, LibertySurf en début d'année, SurfEU et LineOne - ont pu être réalisées grâce au relatif maintien de la valorisation du groupe ces derniers mois après la forte chute de la mi-2000: la valeur de Tiscali atteint encore 5 milliards d'euros, contre 12 milliards au plus haut en mars de l'an dernier. Renato Soru a indiqué jeudi que les sociétés acquises vont permettre d'importantes économies d'échelle qui se reflèteront sur les comptes du groupe. Tiscali espère amener à l'équilibre son Ebitda (excédent brut d'exploitation) avant la fin de l'année.A la Bourse de Milan, Tiscali gagnait 1,99% en fin de journée à 15,20 euros. avec AFP

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.