Cisco broie du noir

 |   |  377  mots
Le PDG de Cisco, John Chambers avait averti dès le mois de janvier que le premier semestre 2001 promettait d'être difficile. Mais le pessimisme du numéro un mondial des équipements pour les réseaux Internet ne cesse de se renforcer. Cisco a en effet publié hier soir un nouvel avertissement sur ses résultats des troisième et quatrième trimestres de son exercice 2000-2001. Un "profit warning" qui va s'accompagner de mesures drastiques de réductions des coûts, se traduisant notamment par la confirmation du programme de suppression de 8500 postes déjà annoncé début mars. Des réductions d'effectifs qui doivent réduire les charges du groupe d'un milliard de dollars par an. Pour le troisième trimestre (clos fin avril), le chiffre d'affaire du groupe devrait reculer de 30% par rapport au second trimestre et le bénéfice par action pro forma devrait se situer "très bas" dans la fourchette initialement évoquée de 0 à 10 cents. Les analystes tablaient quant à eux sur un résultat par action de 8 cents, selon le consensus de l'agence First Call. Au quatrième trimestre, qui s'achèvera fin juillet, le chiffre d'affaires devrait au mieux stagner. Mais Cisco n'exclut pas qu'il subisse un recul pouvant atteindre 10% par rapport au troisième trimestre. Le groupe pointe du doigt la dégradation de la situation économique mondiale dans le marché des télécommunications et "la décélération des dépenses high-tech des entreprises" observée dans un premier temps aux Etats-Unis, et maintenant en Europe et en Asie.Cisco prévoit d'inscrire dans les comptes du troisième trimestre une charge de restructuration de 800 millions à 1,2 milliard de dollars au titre des réductions d'effectifs et d'environ 2,5 milliards au titre de la réduction des stocks. "La demande a constamment excédé nos prévisions durant la quasi totalité de l'année 2000, explique Larry Carter, directeur financier du groupe. Et pour nous efforcer de répondres aux attentes de nos clients, nous avons continué à accroître nos stocks et nos capacités de production afin de faire face à la hausse de la demande. Cette provision reflète la baisse récente, importante et inattendue de la demande". L'action Cisco perdait 6,88% à 16,02 dollars mardi à la mi-journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :