Cisco plonge dans le rouge

 |   |  400  mots
Pas de miracle pour Cisco : malgré le début de spéculation né hier chez les investisseurs pariant sur une bonne surprise ou l'annonce de perspectives encourageantes à l'occasion de la publication des résultats du troisième trimestre 2000-2001, le numéro un mondial des équipements Internet a confirmé ses difficultés et son manque de visibilité pour les mois à venir. Les résultats publiés sont en ligne avec ses dernières prévisions annoncées lors d'un "profit warning" le mois dernier : rattrapé par la baisse des dépenses high-tech aux Etats-Unis et les "premiers signes de faiblesse" en Europe ainsi qu'en Asie, Cisco accuse une perte nette de 2,69 milliards de dollars, soit 37 cents par action, en raison notamment des lourdes provisions pour dépréciation des stocks passées ces derniers mois (pour 2,2 milliards) et du coût des restructurations en cours au sein du groupe (chiffré à 1,17 milliard). Hors exceptionnels, le résultat par action atteint 230 millions de dollars, soit 3 cents par action. Le chiffre d'affaires, lui, a atteint 4,73 milliards de dollars, en recul de 4% sur la même période de l'an dernier. Pour le trimestre à venir (clos fin juillet), Cisco, qui a porté le mois dernier à 8.500 le nombre de suppressions d'emplois au sein du groupe, soit 17% de ses effectifs, est resté très prudent, invoquant une "visibilité plus réduite que jamais". Sur la base des tendances actuelles, le chiffre d'affaires devrait stagner ou reculer au maximum de 10% au quatrième trimestre par rapport au troisième, a simplement réitéré le groupe."Les quatre premiers mois de 2001 ont été extrêmement difficiles", a déclaré John Chambers, en évoquant "la plus forte décélération qu'une entreprise de notre taille ait jamais connue". Le PDG évoque surtout des raisons conjoncturelles pour expliquer ces résultats. Mais il n'exclut pas que la demande ait atteint un plancher, laissant entrevoir la possibilité d'un redémarrage de l'activité. "Nous observons un certain nombre d'indications positives qui pourraient aboutir à ce que le secteur atteigne un plancher dans un ou deux trimestres", a-t-il expliqué. A la mi-journée sur le Nasdaq, l'action Cisco cédait 4,91% à 19,38 dollars, effaçant presque entièrement son rebond de 5,87% mardi. Le titre accuse aujourd'hui un recul de plus de 70% sur ses plus hauts niveaux de l'année écoulée. L'indice Nasdaq Composite, lui, cède 0,47% à 2.188,44 points au même moment.Avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :