KPN n'a pas l'intention de sortir de KPNQwest

1 mn

Malgré la priorité accordée au désendettement et les discussions engagées en vue d'une fusion avec Belgacom, KPN n'a pas l'intention de vendre sa participation de 44% dans le fournisseur d'accès Internet KPNQwest. "Les communications IP font partie de notre activité de base. La participation dans KPNQwest n'est pas sur notre liste", a assuré ce matin un porte-parole du groupe néerlandais après la publication dans le Financial Times d'informations selon lesquelles la fusion avec Belgacom permettrait au groupe de sortir de la joint-venture créée début 1999 avec l'américain Qwest, qui poursuit la construction d'un réseau à haut débit de 20.000 kilomètres en Europe. Les 44% détenus par KPN sont valorisés 1,94 milliard d'euros sur la base du cours de Bourse.Les discussions avec Belgacom, confirmées par les deux parties la semaine dernière (voir article ci-contre), s'inscrivent dans la stratégie de KPN visant à réduire ses ratios d'endettement. Le groupe, dont la dette atteint 23 milliards d'euros, a exclu de lancer prochainement l'augmentation de capital de 5 milliards d'euros évoquée avec insistance sur les marchés ces dernières semaines. En revanche, il s'est lancé récemment dans un vaste programme de cessions d'actifs non stratégiques. Hier soir, il a ainsi annoncé avoir vendu les 220 millions d'actions Vodafone reçues en échange de sa participation dans l'opérateur mobile irlandais Eircell ; l'opération lui a rapporté quelque 572 millions d'euros. A la Bourse d'Amsterdam, l'action KPN, qui a perdu plus de la moitié de sa valeur en moins de deux mois, progressait en clôture vendredi de 3,88% à 6,70 euros tandis que KPNQwest gagnait 12,46% à 10,38 euros. latribune.fr

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.