« Les marchés se sont éloignés des fondamentaux économiques »

 |   |  404  mots
« La Tribune ». Le rebond actuel est-il durable ?Jean-François Virolle. Au lieu de rebond, parlons plutôt de rattrapage. Dernièrement les marchés américains et européens se sont éloignés des fondamentaux économiques, lesquels sont bons, pour se focaliser uniquement sur la décélération de la croissance des résultats d'entreprises. Ces derniers devraient d'ailleurs s'améliorer à la fin de l'année.Le marché n'est-il pas devenu trop exigeant vis-à-vis des entreprises ?Il est vrai que nous avons eu une inflation en matière de perspectives de résultats. Au cours des dernières années, notamment pour la nouvelle économie, nous avons eu droit à des plans de développement ou « business plan » très optimistes, ce qui s'est répercuté sur l'ensemble du marché. De même, lorsque ces projections se sont effondrées, c'est tous les secteurs de la nouvelle économie qui ont été touchés et pas uniquement le secteur de l'Internet.Quels facteurs oeuvrent pour la hausse des marchés ?L'analyse de la conjoncture économique plaide pour une reprise des marchés. Il y a eu certes un tassement de l'activité dans certains secteurs mais aux Etats-Unis comme en Europe les entreprises vont bénéficier d'un assouplissement monétaire. De même, ces deux régions vont aussi connaître une baisse de la pression fiscale. Je ne vois plus de signe de retournement baissier économique.Les observateurs s'inquiètent pourtant du « risque » JaponAux Etats-Unis, nous allons avoir droit à une reprise en V, c'est-à-dire une chute rapidement suivie d'une remontée. En Europe, et dans la mesure où les réformes structurelles sont en retard par rapport aux américaines, la reprise prendra la forme d'un U, c'est-à-dire avec une phase légère d'équilibre avant la remontée. Pour le Japon, la reprise se fera en W. Le maximum de ce qui pouvait être fait pour relancer l'économie et la consommation a été réalisé par la Banque du Japon. On peut penser que ce pays est loin d'être hors course d'autant plus qu'il dispose d'un tissu d'entreprises extrêmement efficaces et productives notamment dans les secteurs des télécommunications et de l'automobile. Enfin, on peut s'attendre aussi à ce que ce pays prenne un vrai virage libéral après la démission annoncée du Premier ministre Yoshiro Mori.Propos recueillis par Akram B. Ellyas

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :