Coca-Cola ne fera plus de prévisions de résultats

 |  | 376 mots
Lecture 2 min.
Coca-Cola s'attaque aux traditions. En annonçant qu'il ne délivrera plus de prévisions de résultats par action trimestriels et annuels, le groupe américain remet en cause ce qui est une véritable institution pour Wall Street.Raison invoquée: cela ne correspond à la politique du groupe, qui est d'avoir une vision à long terme. "Nous pensons que la communication de prévisions à court terme empêche de se focaliser sur les initiatives stratégiques plus significatives qu'un groupe mène pour développer ses activités et réussir sur le long terme", explique Douglas Daft, le PDG, dans un communiqué.Il est vrai que cette pratique, également décriée par Gillette, n'a pas que des avantages. D'une part, si les prévisions étaient à l'origine destinées à apporter plus de sécurité à l'actionnaire en lui permettant d'observer régulièrement la trajectoire de l'entreprise, leur importance croissante a paradoxalement rendu les investisseurs plus méfiants quant à la fiabilité des résultats. Car les récents scandales financiers ont montré que certains groupes avaient manipulé leurs comptes pour coller aux prévisions. En outre, les estimations sont souvent une source de volatilité, le marché ayant tendance à réagir très vivement (à la hausse ou à la baisse) au moindre écart entre les résultats réels et les pronostics faits auparavant par l'entreprise.Pour Coca-Cola, le fait de refuser de délivrer des prévisions ne signifie pas pour autant qu'il n'atteindra pas les objectifs qu'il s'était déjà fixés jusqu'ici. Bien au contraire.Le groupe a ainsi affirmé que son résultat 2002 serait en ligne avec les attentes (Wall Street vise un BPA de 1,76 dollar). Et pour les années à venir, il compte réaliser une croissance de 11 à 12% de son bénéfice par action.Par sa démarche, Coca-Cola semble donc simplement vouloir se prémunir contre les réactions excessives et la volatilité croissante. Mais ce refus de sacrifier à un exercice devenu quasi-incontournable ne devrait avoir qu'un effet limité. Car s'il a décidé de ne plus fournir de prévisions, les analystes continueront de leur côté à donner des repères trimestriels au marché.A New York, le titre Coca-Cola baisse de 0,33% deux heures après l'ouverture à 45,72 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :