La spéculation reprend autour de Rhodia

 |  | 319 mots
Lecture 1 min.
Comme cela a été le cas à de nombreuses reprises depuis un peu plus d'un an, la spéculation fait de nouveau grimper Rhodia : à la clôture, l'action du chimiste gagne 7,86%, à 7,82 euros.Certes, la sortie d'Aventis, qui détient 25,2% de Rhodia, est attendue depuis longtemps. L'OPA du début du mois d'Aventis sur ses obligations convertibles en actions Rhodia était d'ailleurs destinée à faciliter sa sortie. Mais, ce vendredi, c'est Le Figaro qui a relancé les spéculations en écrivant que le fonds Tweedy Browne Company (actionnaire à hauteur de 3%) fait pression sur le groupe pharmaceutique pour qu'il liquide sa participation au plus vite. "Aventis doit vendre Rhodia au plus offrant. Cette solution serait la meilleure pour les actionnaires et le chimiste", a expliqué au quotidien Thomas Schrager, directeur du fonds américain.Plus que l'intérêt financier à court terme d'un changement d'actionnaire, certains verraient surtout dans la sortie d'Aventis le moyen de mettre un terme à la gestion de Jean-Pierre Tirouflet, le PDG de Rhodia, à qui Aventis a maintenu sa confiance. "M. Tirouflet est clairement sur la sellette. Plus personne ne croit en la stratégie et tout le monde se sent pris en otage", a déclaré à l'AFP un observateur parisien. C'est notamment l'avis de Thomas Schrager, dont le fonds vient gonfler le rang des actionnaires mécontents, parmi lesquels Le Figaro recense Albert Frère (5,3%), Edouard Stern (2,5%) et Hugues de Lasteyrie (2,5%). Il est notamment reproché à Jean-Pierre Tirouflet, la chute du cours de Bourse et la dévalorisation d'actifs du groupe.Et les opérateurs vont encore plus loin en n'hésitant pas à spéculer également sur une possible sortie de la cote de Rhodia. "Il serait plus facile de mettre en place des restructurations si elle [Rhodia] n'était plus cotée en Bourse", explique une analyste britannique, cité par l'AFP qui ajoute que "la cession des parts d'Aventis pourrait permettre à Rhodia d'organiser un rachat par ses cadres".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :