France Télécom finalise la vente de TDF

 |  | 353 mots
Lecture 2 min.
Il aura fallu pratiquement 10 mois pour boucler l'affaire. Mais après avoir été souvent présentée comme imminente, la réalisation effective de la cession de TDF, pour laquelle France Télécom avait signé une lettre d'intention le 22 février dernier, a été annoncée vendredi soir par l'opérateur.Concrètement, France Télécom va vendre la totalité de sa participation à une nouvelle entité dont il ne détiendra plus que 36% (soit la minorité de blocage). Charterhouse Capital Development et CDC Ixis Equity Capital en détiendront 45%. Et la Caisse des Dépôts en aura 19%. Ainsi, comme l'exige la loi, TDF restera une entreprise publique.Pour France Télécom, cette opération, qui valorise TDF à 1,85 milliard d'euros, se traduira par un produit net de 1,6 milliard d'euros. Après impact lié à la trésorerie de TDF, France Télécom obtiendra 1,3 milliard d'euros de cash. Une rentrée d'argent qui donnera un peu d'aisance à un groupe qui, étouffé par sa dette de 70 milliards d'euros, se doit de revenir à une structure financière plus saine.Pour cela, Thierry Breton a présenté début décembre un vaste plan de redressement qui, entre autres mesures, prévoit le désendettement par des cessions. Certes, il n'a pas nommé les actifs visés, mais a donné les critères qui seront retenus. Ainsi, tout actif qui ne disposera pas d'une part de marché importante, de synergies potentielles, dont la prise de contrôle majoritaire paraît hors d'atteinte et qui ne promet ni d'être rentable au niveau de l'exploitation dès 2003, ni de dégager d'autofinancement dès 2004, sera dans le collimateur. Néanmoins, rien ne sera décidé avant 2003 et, dans l'intervalle, France Télécom veut se concentrer sur les cessions déjà programmées. C'est dans ce cadre que rentre la vente de TDF, tout comme celle de Casema. L'opérateur est en discussions exclusives avec trois fonds d'investissement dont Carlyle pour la vente du câblo-opérateur néerlandais, dont il pourrait retirer 700 millions d'euros.Lundi, France Télécom gagne 2,98% à la clôture, à 20,05 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :