L'horizon de Vinci s'éclaircit

 |  | 343 mots
Lecture 2 min.
Vinci devrait finalement réaliser un exercice 2002 un peu meillleur qu'attendu jusqu'ici. A l'issue du conseil d'administration qui s'est tenu mardi, le groupe a en effet publié un communiqué dans lequel il indique que son résultat ressortira en hausse. Les prévisions "confirment l'amélioration des performances opérationnelles du groupe et font apparaître une nouvelle progression du résultat net consolidé", peut-on lire dans la publication.Si le groupe de BTP ne chiffre toujours pas ses ambitions, cela marque toutefois une amélioration par rapport aux précédentes estimations. En septembre, lors de la présentation de ses résultats semestriels, Vinci avait fait preuve de prudence en anticipant au pire un bénéfice stable sur l'année. Pour mémoire, en 2001, le bénéfice avait atteint 540 millions d'euros et le résultat net part du groupe 453,5 millions.Autre indication positive: alors qu'il était jusqu'ici resté muet sur l'exercice à venir, Vinci a levé un coin du voile sur ses attentes pour l'an prochain. Et là encore, si aucun chiffre n'est avancé, les projections sont plutôt positives. "Le président Zacharias a souligné la bonne trajectoire de l'ensemble des métiers du groupe et les bonnes perspectives d'activité et de résultat pour 2003", ajoute le communiqué. "Ceci est une bonne nouvelle pour le titre qui souffrait depuis quelques semaines des craintes du marché face au ralentissement du marché du bâtiment", écrit ce matin Fideuram-Wargny en ajoutant: "cela démontre le bien fondé de la politique de sélectivité du groupe qui consiste à privilégier le niveau de ses marges au détriment du chiffre d'affaires dans la construction."Enfin, et c'est toujours une nouvelle susceptible de plaire au marché, Vinci a décidé d'annuler plus de 3 millions d'actions autodétenues, représentant 3,6% du capital.A Paris, ces annonces sont bien accueillies. A la clôture, l'action avance de 3,01% à 54,80 euros, dans un marché en baisse. Et en 2002, l'action a déjà nettement surperformé le CAC 40, puisqu'elle ne cède que 17% alors que l'indice parisien a lâché 33%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :