Le CAC résiste grâce aux financières, chute d'Alcatel

/>Soutenu par la fermeté des valeurs financières, le CAC 40 résiste à l'annonce par Alcatel de nouvelles mesures de restructurations, passant par environ 23.000 suppressions d'emplois. Le groupe a également lancé un avertissement sur son chiffre d'affaires du troisième trimestre. Ce "revenu warning" s'ajoute à l'avertissement sur résultat lancé par Sodexho la veille, qui succède lui même à celui émis par l'américain Electronic Data Systems. Cette multiplication de mauvaises nouvelles renforce les analystes dans leur sentiment que les prévisions des entreprises pour 2003 sont pour le moins optimistes. Limitée au commerce extérieur et aux ventes au détail de la zone euro, l'actualité macro-économique ne devrait pas accaparer l'attention des investisseurs qui commencent à scruter les contrats futures sur indices américains, où le Dow Jones est déjà annoncé en baisse de 180 points.A 9h45, le contrat future septembre sur indice CAC 40 gagnait 0,66% à 2946,49 points.Réservé à la baisse en ouverture, Alcatel recule de 4,78% à 2,39 euros. L'équipementier de télécoms vient d'annoncer qu'il allait procéder à de nouvelles réductions d'effectifs dans le cadre d'un nouveau plan de restructuration évalué à 500 millions d'euros. Cette mesure est justifiée par la prévision d'une baisse de 15% du chiffre d'affaires entre le deuxième et le troisième trimestre.Dassault Systèmes est également réservé à la baisse. Le groupe a démenti être intéressé par la participation qu'Alcatel détient dans Thales.Contre la tendance, le secteur de l'assurance poursuit sa reprise. Axa gagne 0,96% à 10,55 euros et AGF grignote 0,24% à 29,59.Cap Gemini perd encore 2,59% à 20,65 euros dans le sillage de la chute de 58% d'Electronic Data Systems à New York Hier. Le numéro deux mondial des services informatiques a surpris les marchés en abaissant de 20% sa prévision de bénéfice par action pour le troisième trimestre.Vivendi Universal cède 1,01% à 13,70 euros. Le président de Vivendi Universal Games a déclaré à l'agence Reuters que la branche vidéo de VU n'est pas à vendre. Le Wall Street Journal signale de son côté que toute cession des actifs américains du groupe dans les loisirs est conditionnée à l'aval de Barry Diller en vertu d'un accord complexe signé entre Barry Diller, patron de la branche "entertainment" de VU, et Jean-Marie Messier. Par ailleurs, un communiqué du Conseil des marchés financiers indique que JP Morgan détenait désormais 10,04% du capital et des droits de vote. Le nom des clients pour lesquels la banque est intervenue est inconnu.Havas gagne 3,45% à 3,30 euros. Le groupe a dégagé un bénéfice net de 15 millions d'euros au premier semestre, contre une perte de 28 millions un an plus tôt. Ce résultat se situe dans le haut de la fourchette du consensus des analystes interrogés par Reuters. Toutefois, si elle a confirmé ses objectifs de croissance et de rentabilité pour 2002, l'agence n'attend pas d'amélioration du marché publicitaire au second semestre.Air France recule de 3,40% à 9,95 euros. Matignon a confirmé qu'un projet de loi sur la privatisation sera présenté à l'automne. L'Etat entend réduire sa participation dans la compagnie aérienne de 54,4% actuellement à environ 20%.Enfin, Altadis cède 1,65% à 23,30 euros. La Tribune rapporte en effet que les taxes sur le tabac vont être relevés de plus de 10%. Une mesure qui serait inscrite dans le projet  de loi sur le financement de la Sécurité Sociale pour 2003.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.