Le budget militaire allemand pèse sur l'action EADS

 |  | 334 mots
Lecture 2 min.
Après plusieurs mois d'interrogation sur l'ampleur de la participation de l'Allemagne au projet A400M, Berlin a officiellement annoncé jeudi soir sa commande définitive. Devant les députés du Bundestag, Peter Struck, le ministre de la Défense, a déclaré que son pays commanderait 60 Airbus A400M. Un chiffre nettement inférieur à la commande de 73 avions qui avait jusqu'ici été envisagée par Berlin.Néanmoins, comme le soulignait Michèle Alliot-Marie la semaine passée, cela suffira à mettre en route le programme A400M, qui était suspendu à la décision allemande. En effet, ces 60 appareils devraient permettre à Airbus d'atteindre le seuil de rentabilité de 180 unités. Outre l'Allemagne, la France doit acquérir 50 avions, l'Espagne 27, le Royaume-Uni 25, la Turquie 10, la Belgique 7 et le Luxembourg 1.Le programme ne sera tout de même pas aussi rentable qu'initialement prévu. A l'origine, Airbus devait vendre 16 appareils de plus. Outre la réduction de la commande de l'Allemagne, le Portugal, qui devait prendre 3 appareils, s'est finalement retiré.En Bourse, même si la nouvelle était attendue, le titre EADS, maison-mère d'Airbus, a fléchi jeudi soir de 4,29%, à 12,27 euros. Vendredi en fin de journée, il décroche fortement, terminant en baisse de 6,68%, à 11,45 euros.Il faut dire que d'autres divisions d'EADS devraient être touchées par les efforts de rigueur budgétaire des Allemands. Peter Struck a notamment laissé entendre qu'aucune décision n'avait été prise concernant l'hélicoptère Tigre fabriqué par Eurocopter. "Il va être nécessaire d'examiner" l'achat prévu d'hélicoptères Tigre, a-t-il déclaré. De quoi pour certains imaginer une réduction drastique de la commande. Déjà lundi, l'hebdomadaire Der Spiegel écrivait que Berlin pourrait ne prendre que 80 appareils au lieu des 212 prévus.Enfin, le ministre allemand de la Défense a précisé que son pays réduirait sa commande de missiles Meteor, de 1.488 à 600 exemplaires. Ces missiles, qui doivent équiper les avions Eurofighter, sont fabriqués par le consortium MBDA auquel participe EADS.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :