Fimalac lance un avertissement surprise

 |  | 300 mots
Lecture 1 min.
Il est peu commun qu'une société lance un avertissement quelque jours seulement après avoir confirmé ses perspectives. C'est pourtant ce que vient de faire Fimalac. Petit retour en arrière: il y a deux semaines, lors de la présentation de ses résultats semestriels, le propriétaire des outils Facom et de l'agence de notation Fitch se voulait toujours confiant. Il indiquait ainsi qu'il attendait "sauf événement imprévu, une progression du résultat courant après impôt (part du groupe) de 15 % à 20 % en données publiées et de l'ordre de 20 % à données comparables par rapport à 2001."Il semble donc que dans les deux semaines qui viennent de s'écouler, l' "événement imprévu" soit intervenu. Car désormais, Fimalac ne vise plus qu'une hausse de 5% à données comparables. D'après le groupe, c'est le marché de l'outillage de garage en Allemagne qui est en cause. "Beissbarth vient de constater que, compte tenu de la baisse de son chiffre d'affaires au cours du troisième trimestre 2002 et de ses prévisions pour le quatrième, son résultat courant net pour l'exercice 2002 serait ramené de l'équilibre à -10 millions d'euros environ", précise-t-il. Beissbarth représente un quart des revenus de Facom, qui lui-même contribue à 44% au chiffre d'affaires de Fimalac.Dès lors, plus question d'atteindre les précédents objectifs. "Fimalac ayant connaissance ce jour de ces éléments nouveaux prend l'initiative d'indiquer dès à présent au marché que, sous réserve de la confirmation de ces tendances, son résultat courant après impôt (avant éléments exceptionnels et survaleurs) pour 2002 devrait progresser de l'ordre de 5% à données comparables, par rapport à 2001", ajoute le groupe.En Bourse, l'action réagit très vivement à la nouvelle puisqu'elle perd 14,69% à 29,50 euros en clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :