Le croisiériste P&O fait un pas en direction de Carnival

 |  | 404 mots
Lecture 2 min.
Entamé depuis près d'un an, le débat autour de la reprise du croisiériste P&O Princess vient d'être relancé. Ce dernier vient en effet d'annoncer l'ouverture de discussions formelles avec un de ses prédateurs potentiels, Carnival, alors qu'il lui était jusqu'ici hostile. Une décision qui fait suite au feu vert accordé par les autorités américaines de la concurrence aux projets d'acquisitions de Carnival et Royal Caribbean. "Maintenant que l'une de ses inquiétudes principales, le feu vert des autorités de régulation, a disparu, le conseil a réexaminé l'offre de Carnival et s'est concentré sur la proposition de Carnival de créer une structure à double cotation, plutôt que sur l'offre alternative de transaction par échange d'actions", précise P&O Princess dans un communiqué. La dernière offre de Carnival proposait une de ses actions pour 3,33 titres P&O, valorisant sa cible à 454 pence par action, soit un total d'environ 3,15 milliards de livres (plus de 4,9 milliards d'euros). Et Carnival a l'intention de proposer une offre alternative avec un apport partiel en cash de 250 pence par action P&O.Depuis l'an passé, la direction de P&O Princess avait rejeté plusieurs offres, pourtant revues à la hausse, de l'Américain (voir ci-contre), arguant que le prix n'était pas le seul critère et que le projet de Royal Caribbean était financièrement moins risqué et plus facile à réaliser.Il s'agit donc du premier pas fait par P&O en direction de Carnival. Mais les chances de l'Américain avaient déjà été relancées depuis qu'en février dernier les actionnaires de P&O avaient, contrairement à l'avis des dirigeants, refusé de se prononcer clairement en assemblée générale (voir ci-contre).La direction de P&O se veut tout de même encore très prudente. Et dans l'attente de plus amples précisions sur le projet de structure à double cotation proposé par Carnival, elle continue d'appuyer l'offre de Royal Caribbean pourtant un peu moins alléchante financièrement. "Le conseil d'administration continue de penser que la fusion avec Royal Caribbean accélèrera la création de valeur pour les actionnaires de P&O Princess, et il continue de recommander cette transaction", ajoute le communiqué du Britannique.A Londres, l'action P&O Princess se tasse de 1,97% à 423,5 pence en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :