Le CAC repasse dans le rouge

En hausse de 0,44% à l'ouverture, le CAC 40 est repassé dans le rouge après une demi-heure de transactions. Si France Télécom progresse sur l'éventuelle nomination, demain, de Thierry Breton au poste de Michel Bon, démissionnaire, la poursuite du recul des valeurs financières et technologiques pèse fortement. Le secteur de la distribution est également affecté par l'avertissement sur chiffre d'affaires lancé hier soir par le numéro un mondial du secteur, Wal-Mart. Par ailleurs, le nouveau recul du moral des ménages français le mois dernier (à -18, contre -17 en juillet) augure mal de l'indice PMI des directeurs d'achats dans la zone euro, attendu à midi. La prudence des investisseurs est renforcée par l'attente, à 16 heures, de deux statistiques américaines : l'indice ISM manufacturier de septembre et les dépenses de construction d'août.A 10h07, le CAC 40 cédait 0,32% à 2.768,50 points.Après avoir gagné jusqu'à 5,52%, France Télécom a réduit sa progression pour coter 7,15 euros (+3,03%). L'ensemble de la presse s'accorde sur le nom de Thierry Breton comme successeur de Michel Bon à la tête de l'opérateur. L'actuel président de Thomson Multimédia devrait être nommé, demain, par le conseil d'administration de France Télécom auquel il devrait présenter, dans les prochaines semaines, un plan de redressement comprenant un programme de réduction des coûts de 6 milliards d'euros sur trois ans. Thomson Multimédia cède pour sa part 1,63% à 15,68 euros.La galaxie Vivendi rebondit : VU gagne 2,82% à 11,67 euros et Vivendi Environnement prend 0,99% à 20,50 euros. Sa filiale Vivendi Water est membre du consortium Defluent, qui vient de remporter un contrat pour la conception, la construction, le financement et l'exploitation des stations d'épuration de La Haye aux Pays-Bas. Ce contrat représente environ 1,5 milliard d'euros sur trente ans. Vivendi Water détient 40% de Defluent.Après un rebond avorté, les valeurs financières repartent à la baisse à l'image d'Axa qui abandonne 2,42% à 9,69 euros. Comme l'ensemble de ses homologues européens, l'assureur français est affecté par l'annonce des modalités de l'augmentation de capital de Swiss Life qui, si toutes les nouvelles actions sont émises, devrait revenir à un doublement des titres en circulation. Parmi les bancaires, BNP Paribas abandonne 5,15% à 31,28 euros et la Société Générale 1,31% à 42,10 euros. Les deux banques sont à l'affût alors que, selon Les Echos, Bercy presse le Crédit Lyonnais de trouver une solution pour la cession des 9,5% détenus par l'Etat dans la banque publique.Les constructeurs automobiles reculent dans l'attente de la publication, à midi, des ventes de voitures au mois de septembre. Renault perd 1,67% à 42,86 euros et Peugeot 0,80% à 37,11 euros.Dans la distribution, Carrefour cède 1,23% à 40,10 euros et Casino 0,68% à 65,85, affectés par l'avertissement sur chiffre d'affaires lancé par le numéro un mondial du secteur, Wal-Mart.Contre la tendance, Fimatex est réservé à la hausse sur un dernier cours de 1,21 euro (+10%). La filiale de courtage en ligne de la Société Générale a annoncé une réduction de 90% de ses pertes au premier semestre.A l'inverse, Stedim est réservé à la baisse. Le fabricant d'équipements médicaux a fortement réduit sa prévision de chiffre d'affaires pour 2002. John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.