AMD très pessimiste concernant le troisième trimestre

 |  | 353 mots
Lecture 2 min.
Si Intel indiquait récemment ne pas voir de reprise à court terme sur le marché du PC (voir ci-contre), le discours de son concurrent Advanced Micro Devices (AMD) se veut plus alarmiste encore. Le groupe de Sunnyvale a en effet revu de manière drastique ses pronostics pour le troisième trimestre.Oublié l'objectif de chiffre d'affaires légèrement supérieur aux 600 millions de dollars du deuxième trimestre. Désormais, AMD ne vise plus que 500 millions de dollars de ventes, soit une baisse de 16%. Un ajustement qui aura de quoi dérouter les analystes, puisqu'ils attendaient jusqu'ici un chiffre d'affaires de 614 millions de dollars en moyenne. Pour se justifier, le directeur financier, Robert J. Rivet, souligne que "la faiblesse du marché du PC continue à peser sur AMD". Et en l'absence de signe de reprise de la demande, le groupe a dû procéder à des réductions de stocks.Plus inquiétant encore, le fabricant de micro-processeurs prévoit une perte "substantielle" au niveau opérationnel sur le trimestre. Lors de sa dernière publication, il avait simplement anticipé une perte nette: les analystes sondés par First Call attendent, eux, un déficit de 49 cents par action.Ce n'est pas la première fois de l'année qu'AMD déçoit le marché. Déjà en juillet (voir ci-contre), l'Américain avait annoncé une perte plus lourde que prévu pour le deuxième trimestre. Et si le chiffre d'affaires était quant à lui en ligne, c'est parce que le groupe avait pris la précaution d'abaisser ses estimations deux semaines plus tôt. Outre l'état du marché, AMD avait souffert de la concurrence avec Intel, qui lui avait repris des parts de marché. Et l'inébranlable bonne santé de Dell, le premier constructeur mondial de PC, ne lui profite pas, le groupe texan se fournissant exclusivement chez Intel.Ce nouvel avertissement, lancé mercredi soir, ne manque pas de se faire ressentir sur le cours de l'action AMD. A la mi-séance jeudi à Wall Street, le titre chute de 28,31% à 3,85 dollars après avoir atteint, à 3,82 dollars, un nouveau plus bas de dix ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :