Alcatel accentue les réductions d'effectifs dans l'optique

 |  | 395 mots
Lecture 2 min.
Le bout du tunnel - s'il y en a un - est encore loin pour Alcatel Optronics, la branche optique de l'équipementier Alcatel. La société, victime d'une demande inexorablement en berne, vient de préciser la prochaine phase d'un plan de restructuration engagé il y a 18 mois. A la clef cette fois: la suppression de 640 emplois dans les activités de réseaux sous-marins et de fibres optiques. Cette mesure touchera plusieurs sites en France. A commencer par l'activité de fibres optiques située à Conflans Sainte-Honorine dans les Yvelines, qui devrait être fermée d'ici fin 2003. Pour l'instant, elle emploie encore 380 salariés. La branche recherche du site, qui représente 90 employés, sera transférée vers une autre unité du groupe en région parisienne. Les effectifs de l'activité réseaux sous-marins de Calais seront réduit de 280 salariés sur 745. A Ormes dans le Loiret, le groupe supprimera 70 des 830 emplois du site qui fabrique également des câbles sous-marins.A une période où chaque jour apporte son lot de plans sociaux, le ministre du Travail et des Affaires sociales, François Fillon, a tenu à s'exprimer. "Nous veillerons à ce que le plan social mis en place par cette entreprise soit exemplaire", a-t-il déclaré. "La question de l'adaptation de ce secteur industriel est au coeur des préoccupations du ministre de l'Industrie et de l'ensemble du gouvernement (...). Nous veillerons à ce que les entreprises concernées fassent les efforts nécessaires de réindustrialisation que la loi les oblige à faire", a-t-il également assuré.En septembre dernier, en publiant ses résultats semestriels et en revoyant encore en baisse ses prévisions, Alcatel Optronics faisait savoir que les restructurations étaient loin d'être terminées. Devant un marché toujours plus exsangue, l'équipementier optique avait d'emblée fait part de son intention de ramener à terme ses effectifs à 1.000 en fin d'année 2002 et à 500 fin 2003, contre 1.550 salariés encore recensés à la fin du premier semestre.Ce dernier plan vient donc s'ajouter aux restructurations communiquées en juin dernier. Le groupe avait annoncé la réduction de 25% de ses effectifs, une mesure qui avait concerné 455 des 1.805 salariés de la société. Les licenciements avaient concerné la France mais également le Canada, les Etats-Unis et les Pays-Bas.A la clôture de Paris, le titre Alcatel perd 1,92%, à 6,13 euros, tandis qu'Alcatel Optronics monte de 1,18% à 4,29 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :