Craintes autour des marges de Marionnaud

 |  | 350 mots
Lecture 2 min.
Mauvais début de semaine pour l'action Marionnaud Parfumeries. Elle a en effet décroché à mi-séance et lâche 8,31%, à 32 euros, en fin d'après-midi, portant à 41% son repli sur l'année.Pourtant, les parfums faisant partie des traditionnels cadeaux de Noël, la période des fêtes devrait être favorable au groupe, qui l'an passé avait réalisé près de 29% de ses ventes sur le seul quatrième trimestre. Mais encore faudrait-il que Marionnaud vende ses produits dans de bonnes conditions. Et c'est précisément ce qui inquiète certains observateurs. Ainsi, lorsque Reuters interroge un vendeur actions sur les causes du repli du titre, celui-ci répond: "c'est la crainte de guerre des prix et de son impact sur les bénéfices".Afin de séduire la clientèle, les distributeurs se sont en effet engagés dans de vastes programmes de promotions. Par exemple, la chaîne Sephora (groupe LVMH, propriétaire de La Tribune) accorde depuis le mois dernier une remise de 10 euros pour 60 euros d'achats. En réponse, Marionnaud a quant à lui décidé d'offrir une remise de 15% sur les ventes hors coffret.C'est notamment BNP Paribas qui est à l'origine des inquiétudes du marché. Car dans une étude sortie vendredi, le bureau tire la sonnette d'alarme et estime que la politique de Marionnaud aura un impact négatif de 13% sur les résultats 2002.Bref, les prévisions de résultats fournies par l'intermédiaire ont été revues à la baisse. "La croissance du résultat 2002 devrait rester satisfaisante à +15%, mais nettement inférieure aux 33% attendus précédemment", souligne la note. L'an passé, le groupe avait réalisé un résultat net de 36,2 millions d'euros et un résultat d'exploitation de 68,3 millions pour un chiffre d'affaires de 770,9 millions, soit une marge nette de 4,7% et une marge d'exploitation de 8,9%. Au vu de l'objectif de chiffre d'affaires du groupe (1,1 milliard TTC, soit environ 935 millions hors taxes) et de la révision à la baisse des perspectives de résultats faite par BNP Paribas, la marge nette pourrait donc reculer d'environ 25 points de base cette année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :