Tokyo chute encore

 |  | 259 mots
Lecture 1 min.
La baisse de 1,25% constatée vendredi sur le Nikkei avait déjà marqué les esprits en faisant passer l'indice sous les 9.000 points. Aujourd'hui, le repli est trois fois plus important. En cédant 3,76% à 8.645,33 points, la place japonaise vient d'inscrire un nouveau record à la baisse depuis plus de 19 ans. Elle n'avait en effet plus atteint un tel niveau de clôture depuis le 16 juin 1983.En premier lieu, Tokyo est, comme les autres places, affectée par la faiblesse de l'économie américaine qui touche ses entreprises exportatrices. Certains opérateurs indiquent aussi que l'avertissement lancé vendredi par EMC, spécialiste du stockage des données, n'a pas été pour soutenir les valeurs japonaises.Mais la déprime qui touche le Nikkei provient aussi de problèmes internes au pays. Car, avec la crise qu'a traversée celui-ci, les banques comptabilisent aujourd'hui de très nombreuses créances à risques. Elles passent donc pour être le dernier soutien de nombre d'entreprises en difficultés. Or, le gouvernement pourrait adopter une position plus dure vis-à-vis de ces financements. Et les marchés craignent qu'à court terme cette mesure entraîne de multiples faillites, avec des répercussions sur l'ensemble de l'économie.D'ailleurs, le Japon s'attend encore à traverser une période de turbulences. L'indice précurseur, préfigurant l'évolution de l'économie dans les mois à venir, est passé en août sous la barre des 50 qui marque la séparation entre expansion et recul de l'activité. L'indice, tombé de 70 à 44,4, n'était plus revenu sous la barre fatidique depuis huit mois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :