Scor s'effondre sur un projet d'appel au marché

C'est la dégringolade. Plusieurs fois réservée à la baisse en matinée, l'action Scor chute de 30,39% à 7,10 euros en clôture. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le marché n'apprécie guère l'annonce d'une prochaine augmentation de capital faite ce matin par le groupe.Outre l'aspect dilutif d'un tel projet, il est vrai que le réassureur avait plusieurs fois réaffirmé que sa situation financière ne nécessitait pas d'augmentation de capital. Ce qu'il continue d'ailleurs à soutenir. "La situation n'a pas changé. Nous avons assez de capital pour fonctionner cette année. Nous sommes convaincus que les conditions de marché seront très bonnes ces prochaines années et que nous devons nous y préparer", a précisé à Reuters Jacques Blondeau, le président du groupe.Car le projet d'augmentation de capital, de 400 millions d'euros et pour lequel le groupe réunira une assemblée générale extraordinaire le 5 novembre, est destiné à son développement. "Cette opération répond aux souhaits des principaux actionnaires du groupe de le voir poursuivre sa stratégie de croissance sélective dans un environnement de marché de la réassurance très positif, en particulier en réassurance de dommages et de grands risques d'entreprises", souligne un communiqué.D'ores et déjà, le premier actionnaire de Scor, Groupama, a décidé de soutenir le projet, et prévoit même à cette occasion de renforcer sa position dans le capital du réassureur. "Groupama, qui détient 19,8% des droits de vote, a décidé d'apporter son soutien à l'opération et pourrait envisager, à cette occasion, d'augmenter sa participation jusqu'à 25%", écrit dans un communiqué le groupe mutualiste.Reste donc maintenant à savoir quels seront les projets de développement de Scor. En début de mois, il avait indiqué être en négociations exclusives pour le rachat de certaines activités de l'Allemand Gerling. Ce qui n'avait pas été pour plaire aux investisseurs (voir ci-contre), ceux-ci craignant alors la dilution entraînée par l'appel au marché nécessaire à cette acquisition. Mais les discussions ont été abandonnées il y a un peu plus d'une semaine. Scor a mis en cause les mauvaises conditions de marché. Mais, selon des sources proches relayées par Reuters, certains actionnaires auraient refusé d'approuver le projet de Scor.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.