Diageo parvient à un accord de vente sur Burger King

 |  | 391 mots
Lecture 2 min.
Après plusieurs mois de tergiversations, Burger King va changer de mains. Diageo vient en effet d'annoncer sa vente à un consortium mené par TPG pour 1,5 milliard de dollars. Une cession qui doit faire naître chez le Britannique un sentiment de soulagement mêlé de regrets.En premier lieu, le leader mondial des spiritueux peut en effet se sentir soulagé. Car la vente de sa filiale de restauration rapide n'aura pas été sans rebondissements. Il a d'abord fallu près de deux ans à Diageo pour obtenir une offre sérieuse. Un accord a été signé en juillet dernier. Mais il a été remis en cause en novembre par l'acquéreur en raison des mauvaises performances de Burger King ces derniers mois (voir ci-contre). Il a alors fallu renégocier et la vente qui intervient aujourd'hui marque donc l'épilogue de discussions qui ont débuté en mars entre Diageo et TPG (allié à Bain Capital et Goldman Sachs). Autre motif de soulagement: "la vente de Burger King représente une avancée importante pour Diageo dans sa stratégie, définie en 2000, de concentration sur les boissons", se félicite Paul Walsh, directeur général de Diageo. Enfin, les fonds reçus de cette vente (1,2 milliard de dollars en cash) vont permettre au groupe de se désendetter.Mais, même si la satisfaction est évidente, cette vente devrait tout de même laisser à Diageo un petit goût d'amertume. Car, sur le plan financier, l'opération ne s'est pas pour lui déroulée dans les meilleures conditions. Voulant boucler rapidement l'affaire, il a de fait été contraint à quelques concessions, même s'il indiquait récemment disposer "d'un certain nombre d'autres candidats". Ainsi, "pour faciliter l'achèvement de cette transaction, Diageo garantit la dette senior de 750 millions de dollars et les 100 millions de dollars de crédit revolving de Burger King. Cependant, l'accord est fait pour encourager Burger King à refinancer ces prêts", précise Diageo dans son communiqué.Enfin, et c'est là un point important, Diageo aura dû revoir à la baisse ses prétentions. Comme pressenti depuis quelques semaines, l'opération a finalement été bouclée pour un montant de 1,5 milliard de dollars, alors que l'accord signé en juillet prévoyait un prix de 2,26 milliards de dollars. Bref, en cinq mois, TPG aura obtenu un rabais de plus de 33%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :