Siemens plus prudent que Nokia sur le marché des mobiles

 |  | 247 mots
Lecture 1 min.
La croissance du marché mondial du mobile en 2003 devrait être à peu près égale à celle de 2002, selon Siemens. Après les 380 millions de combinés écoulés en 2001 et les 400 millions attendus cette année par le groupe allemand (une prévision identique à celle de Nokia, mais supérieure de 10 millions d'unités à celles de Motorola et d'Ericsson), il vise une progression des ventes de 5% en 2003."J'attends, après les 400 millions de portables qui devraient avoir été vendus cette année, une croissance à environ 420 millions de portables", a déclaré Heinrich von Pierer, le président du directoire, à la chaîne d'information n-tv.L'estimation pour 2003 est plus conservatrice que celle présentée mardi par le leader mondial, Nokia (voir ci-contre). Après avoir déclaré à la mi-novembre attendre une croissance annuelle moyenne de 10 à 15% jusqu'en 2005, le Finlandais a précisé il y a deux jours que le marché devrait progresser de 10% l'an prochain, ce qui correspond à une prévision de ventes de 440 millions d'unités.Enfin, à l'instar de Nokia qui espère 40% de parts de marchés, contre 37% au troisième trimestre, Siemens compte améliorer sa pénétration. Pour cela, Heinrich von Pierer a précisé que les ventes de son groupe dépasserait les 33,3 millions d'unités écoulées sur l'exercice précédent (à fin septembre). Il faudra qu'il en vende près de 38 millions sur l'année, s'il veut atteindre son objectif qui est de dépasser les 9% de parts de marché en 2003.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :