Wavecom perd la moitié de sa valeur

 |  | 279 mots
Lecture 1 min.
L'impossibilité de coter le titre Wavecom vendredi dernier pouvait laisser craindre le pire. Et le pire a fini par arriver. Lundi, l'action du spécialiste des modules de communication sans fil a véritablement dévissé. A la clôture, elle cède ainsi 52,61%, à 14,50 euros, dans des volumes très inhabituels. Quelque 2,2 millions de titres ont changé de main, soit près de 15% du capital.Si la réaction du marché est aussi vive, c'est que le groupe a annoncé jeudi soir l'interruption des livraisons à un client sud-coréen et surtout l'annulation de commandes de la part de son plus important client, le Chinois TCL Mobile. Ce dernier, qui a apporté 77% du chiffre d'affaires du Français au troisième trimestre, a indiqué de son côté qu'il réduisait ses commandes chez Wavecom au profit de Qualcomm, Analog Devices et Motorola.Conséquence: Wavecom a prévenu qu'il n'atteindrait pas les 171 millions d'euros de chiffre d'affaires ambitionnés pour le quatrième trimestre. Ses revenus devraient se situer entre 132 et 140 millions d'euros et sa marge d'exploitation devrait être inférieure à 12%.Bref, la situation semble tendue. Et si la direction n'a pas souhaité délivrer de prévisions pour 2003, certains analystes surpris par ces annulations de commandes subites en redoutent d'autres l'an prochain. "Je crois qu'un certain nombre d'investisseurs ne voudront plus jamais entendre parler de Wavecom. Pour l'action, la nouvelle est catastrophique à court terme", estimait dès vendredi Francois Duhen, analyste chez CIC Securities, cité par Reuters. "Il faut attendre l'annonce d'une forte diversification en dehors de TCL. Wavecom l'a promis et je crois que les actions seront sous pression tant qu'ils ne l'auront pas fait", a-t-il ajouté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :