Beiersdorf s'envole à Francfort sur des rumeurs de rachat

Le géant américain Procter & Gamble voudrait s'offrir Beiersdorf. C'est ce que croit savoir le Financial Times (FT) qui dans son édition de lundi précise que P&G est en discussion avec Allianz, actionnaire à hauteur de 43,6% du groupe allemand propriétaire notamment de la marque Nivea.L'assureur, qui veut se défaire de ses participations industrielles, cherche un acquéreur pour ses titres. Les rumeurs de ventes autour de Beiersdorf ne sont d'ailleurs pas nouvelles et la presse allemande cite régulièrement le nom de L'Oréal. Mais des négociations menées par le Français auraient échoué durant l'été.Au cours de vendredi soir, la participation d'Allianz est évaluée à 3,1 milliards d'euros. Mais s'il veut mettre la main sur Beiersdorf, P&G (comme tout autre acquéreur éventuel) devra offrir une prime convaincante. Car l'autre actionnaire de taille qu'est le distributeur de café Tchibo (30% du capital) a récemment manifesté sa volonté d'augmenter sa participation pour prendre le contrôle de la société (voir ci-contre).La bataille pourrait donc être rude. Enfin, si P&G rachète la part d'Allianz il devra, conformément aux règles en vigueur, lancer une offre sur la totalité du capital. Bref, selon le FT, P&G devra débourser au bas mot 10 milliards d'euros pour reprendre l'Allemand.L'acquisition devrait être globalement dans ses moyens, puisque son PDG Alan G. Lafley indiquait récemment à La Tribune qu'il pouvait dépenser de "8 à 10 milliards de dollars (8,2 à 10,2 milliards d'euros) pour des acquisitions" (voir ci-contre).Pour l'Américain, la période serait également bien choisie pour lancer une offre. Certes, l'action Beiersdorf gagne 11,64% à 96,01 euros suite à ces informations, permettant au groupe de capitaliser 8 milliards d'euros. Néanmoins, sa valorisation est aujourd'hui bien inférieure aux 11,5 milliards d'euros qu'il affichait au printemps lorsqu'il était porté par la spéculation.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.