Les Bourses européennes rechutent lourdement

Les opérateurs avaient averti que le rebond des marchés en milieu de semaine passée ne reposait sur aucune nouvelle tangible et n'était par conséquent que technique. Ils ne s'étaient pas trompés, à l'image de Larry Wachtel, analyste marché chez Prudential Securities cité par Reuters, qui prédisait en milieu de journée: "nous allons vivre un lundi douloureux". Car ce lundi, les marchés européens cèdent de nouveau à la déprime. Emboîtant le pas à Wall Street qui a plongé vendredi et reste aujourd'hui sous pression (le Dow Jones et le Nasdaq sont dans le rouge au moment de la clôture parisienne), les places du Vieux continent enregistrent de lourdes pertes.Dax Allemand, Ibex madrilène et Mib italien lâchent de 3,5 à 4,6%. Et la palme revient sans conteste au CAC 40 qui plonge de 5,87% en fin d'après-midi à 2.777,45 points. Quant à l'Euro Stoxx 50, il perd 5,83%.Après les nombreux avertissements des dernières semaines, c'est l'indice PMI de Chicago - tombé à 48,1 en septembre alors qu'il était attendu à 53 - qui a pesé lundi après-midi. Néanmoins, les marchés avaient déjà largement engagé la baisse avant la publication de cet indicateur. Et si rien de bien nouveau ne permettait de la justifier, les observateurs rappelaient également qu'aucun élément rassurant n'est actuellement en mesure de redonner réellement confiance aux marchés. Pas même la faible hausse des revenus et des dépenses des ménages américains publiée en début d'après-midi (voir ci-contre).Bref, pour ce dernier jour du mois de septembre, le scénario ne diffère pas de celui des précedentes séances de baisse. Dès lors, les secteurs les plus exposés restent les mêmes. Compte tenu de leur corrélation au Nasdaq, les technologiques et les télécoms plongent de 6,8 et 6,6% selon les indices Stoxx. Enfin, toujours affectées par les mauvaises conditions de marché, les banques dévissent de 5,9% et les assurances de 6,5% (voir ci-contre).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.