Michelin lance une OPE sur sa filiale suisse CFM

 |  | 294 mots
Lecture 1 min.
Bibendum veut simplifier sa structure. C'est dans ce but que la Compagnie Générale des Etablissements Michelin a annoncé une offre publique d'échange (OPE) sur sa filiale suisse CFM (Compagnie Financière Michelin), une société de participations.L'opération portera sur les 6,64% (459.593 titres) que Michelin ne détient pas encore. Le Clermontois propose 13 de ses actions pour chaque action CFM cotée à Zurich. Cela représente une prime de 23,1% par rapport à la moyenne des cours de Bourse de CFM sur le mois de septembre et une prime de 36,9% par rapport à la moyenne des cours de Bourse sur les six derniers mois. Si l'on se réfère aux cours de mercredi soir (30,12 euros pour Michelin), le coût avoisinera donc les 180 millions d'euros.Pour cela, le groupe auvergnat émettra 5,975 millions d'actions nouvelles, qui représenteront environ 4,2% du capital dilué.Selon le communiqué de l'équipementier automobile, l'OPE a été "approuvée par l'administration de CFM" et "a fait l'objet d'une attestation d'équité de la part d'Associés en Finance, expert indépendant nommé par CFM".Outre la prime proposée, Michelin met en avant la meilleure liquidité dont bénéficieront les actionnaires qui répondront à l'offre. Enfin, si au terme de l'OPE Michelin détient plus de 98% des droits de votes (il en a déjà 96,42%), il compte demander l'annulation des titres non-apportés, comme le permet la loi suisse.Bien que le manufacturier souligne que "l'impact sur le bénéfice par action de CGEM ne sera pas significatif", la Bourse accueille la nouvelle avec réserve. En fin de journée, le titre chute de 5,71% à 28,40 euros à Paris. En revanche, le titre CFM est porté par la prime offerte. Au même moment, il s'octroie 7,265% à 549 francs suisses à Zurich.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :