Le CAC 40 réduit ses gains avant Wall Street

 |  | 896 mots
Lecture 4 min.
La Bourse de Paris s'inscrit en hausse à mi-séance, tout en évoluant en-deçà de ses plus hauts de la matinée. Le repli constaté sur le contrat future décembre sur indice Dow Jones laisse en effet entrevoir, pour l'instant, une correction de 0,47% à Wall Street en ouverture. Le marché n'en reste pas moins soutenu par l'arrivée de Thierry Breton à la tête de France Télécom. Parallèlement, les nominations intervenues chez Thomson Multimédia sont également bien accueillies. Les autres grandes technologiques bénéficient de la révision en hausse par Dell Computer, le deuxième fabricant mondial de PC, de ses perspectives au troisième trimestre. Par ailleurs, selon la Semiconductor Industry Association (SIA), les ventes mondiales du secteur ont augmenté de 2,2% en août par rapport à juillet, et de 14% sur douze mois. Sur le front économique, les marchés apprécient la hausse plus forte que prévu (+1%, contre +0,4% attendu) des ventes au détail allemandes en août.A midi, le CAC 40 progressait de 3,17% à 2.918,12 points après avoir touché un plus haut de 2.958,92 ce matin. Le volume d'affaires totalise environ 1,3 milliard d'euros traités sur les valeurs de l'indice. Au même moment le Footsie gagnait 2,23% à Londres et le Dax avançait de 2% à Francfort. Sur le marché des changes, l'euro cédait du terrain face au billet vert à 98,32 cents pour un dollar.En l'absence d'indicateur de premier plan en provenance des Etats-Unis, les investisseurs procèdent à des achats à bon compte et à des rachats de positions à découvert, tout en s'intéressant aux derniers résultats publiés, dont ceux de Pernod-Ricard et d'Oberthur Card Systems, en attendant ceux de Neopost, prévus après la clôture.France Télécom progresse de 5,88% à 8,10 euros après la nomination de Thierry Breton au poste de PDG du groupe. L'ancien patron de Thomson Multimédia a annoncé un audit interne qui devrait durer deux mois. Il a en outre démenti prévoir un plan d'économies de 6 milliards d'euros évoqué par Les Echos hier.Thomson Multimédia reprend 3,36% à 15,71 euros. Charles Dehelly, directeur des activités opérationnelles du groupe d'électronique grand public, succède à Thierry Breton comme directeur général exécutif. Franck Dangeard, numéro deux de TMM, a été nommé président du conseil d'administration du groupe. L'ancien PDG, Thierry Breton, conserve son mandat d'administrateur.Les autres technologiques progressent dans le sillage du rebond de 3,56% du Nasdaq hier, ainsi que de la révision en hausse par Dell Computer de ses prévisions de chiffre d'affaires pour le troisième trimestre. Alcatel monte de 8,90% à 2,57 euros, Cap Gemini rebondit de 5,36% à 15,72 euros et STMicroelectronics s'octroie 3,53% à 14,06 euros après l'amélioration constatée dans le secteur par la SIA. Le titre bénéficie également de la hausse de 4,89% de l'indice des semi-conducteurs de la Bourse de Philadelphie (SOX). A noter également la poursuite du rebond d'Infogrames (+13% à 2,26 euros) après la confirmation, hier, d'un plan de suppressions de 280 emplois, soit 60% des effectifs de l'éditeur de jeux vidéo.TotalFinaElf s'apprécie de 2,44% à 142,70 euros dans le sillage des cours du brut après l'annonce d'une chute des stocks américains. Son concurrent BP a révisé en baisse sa prévision de croissance de production de 5 à 4% au troisième trimestre. Le groupe pétrolier britannique maintient néanmoins son objectif de croissance annuelle de 5,5% entre 2000 et 2005.Le rebond général des marchés profite aux assureurs dans l'espoir qu'un rally leur permettra d'éviter une érosion de leurs portefeuilles. Axa gagne ainsi 5,93% à 10,72 euros et AGF 3,82% à 26,06 euros. Les financières se reprennent également à l'image de BNP Paribas (+4,44% à 35,07 euros) et de la Société Générale (+5,49% à 46,71 euros).Pernod Ricard progresse de 6,26% à 95 euros. Le groupe de spiritueux a annoncé une progression de 47%, à 154 millions d'euros, de son bénéfice net au premier semestre, contre 120 millions attendus par les analystes. SSSB a d'ailleurs relevé sa recommandation sur le titre de "sous-performance" à "surperformance".Air France s'adjuge 8,61% à 8,20 euros. Le ministre des Finances, Francis Mer, a annoncé que le projet de loi sur la privatisation de la compagnie aérienne était "prêt à être présenté dans les prochaines semaines". Actuellement de 54,4%, la participation de l'Etat dans Air France serait ramenée entre 20 et 25%, selon le ministre des Transports, Gilles de Robien.Oberthur Card Systems gagne 4,62% à 1,36 euro après une chute de 25,71% en trois séances. Le groupe a fait état d'une perte nette de 20,7 millions d'euros au premier semestre, contre un bénéfice de 0,2 million un an plus tôt. Le résultat d'exploitation ressort en perte de 5,5 millions d'euros, contre un bénéfice de 8,8 millions. Dans un communiqué, le fabricant de cartes à puce indique qu'il a réduit son endettement net de 142 millions d'euros au 31 décembre 2001 à 124 millions au 30 juin 2002.Fi System recule de 6,90% à 0,27 euro. Dans un communiqué publié dans la presse, la SSII annonce avoir décidé de "ne plus assurer les besoins de financement" de sa filiale britannique Uovo Ltd, laquelle devrait être conduite à se déclarer en faillite. En conséquence, Fi System passera environ 2,3 millions d'euros de provisions exceptionnelles dans ses comptes du premier semestre 2002. Ce montant correspond à l'écart d'acquisition généré lors de l'entrée de Uovo dans le périmètre de Fi System.Enfin, Neopost, qui doit publier ses semestriels après la clôture, avance de 3,13% à 33 euros. John WiburgCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :