Séance de consolidation, le CAC 40 abandonne 1,11%

Après un gain de plus de 3% hier, le CAC 40 abandonne 1,11 % aujourd'hui à 3.138,61 points. Les volumes sont assez importants puisque 3,4 milliards d'euros ont été négociés sur l'indice. Malgré des statistiques américaines conformes aux attentes (hausse de 0,1 % de la production industrielle en novembre, et de 0,1 % des prix sur la même période), les principales places mondiales sont en repli. A New York le Dow Jones abandonne 0,38 %, à Francfort le Dax concède 1,65 % et à Londres le Footsie dévisse de 1,89 %. Parmi les valeurs du CAC 40, Pinault Printemps Redoute chute de 5,37 % à 73,1 euros, sur des craintes notamment de ventes décevantes en fin d'année et à la suite de mauvais chiffres de la part de l'américain Target.Sanction également pour Sodexho Alliance qui enregistre la plus forte baisse de l'indice avec un recul de 5,83 % à 22,6 euros.Suez abandonne 5,08% à 17,56 euros, au lendemain d'un bond de 11,11%. Le groupe a annoncé hier qu'il projetait de céder certains de ses actifs européens dont Elyo et Distrigaz à Electrabel, sa filiale spécialisée dans l'énergie.En revanche, le secteur bancaire résiste à la baisse générale. Le Crédit Agricole affiche la meilleure performance du jour avec un gain de 2,42 % à 15,22 euros. De son côté, la Société Générale prend 1,05 % à 57,95 euros alors que certains analystes estiment que la banque pourrait être une cible pour BNP Paribas. Cette dernière prend 1,13% à 41 euros. Seule baisse, le Crédit Lyonnais abandonne 0,28% à 53,85 euros.Le Club Med progresse de 2,7% à 21,65 euros. Le groupe a annoncé ce matin que le niveau des réservations mondiales pour l'hiver 2003 est en amélioration de 8,8% en termes de chiffre d'affaires, et de 3% en nombre de clients. Le groupe de loisirs a par ailleurs réitéré son objectif de retour à l'équilibre de la zone Amérique en 2004 et se fixe comme priorité d'éliminer ses derniers foyers de perte. Club Med a confirmé hier soir la démission de Philippe Bourguignon du poste de président du directoire et son remplacement par Henri Giscard d'Estaing. Le groupe a accusé une perte de 62 millions d'euros sur l'exercice 2001-2002, contre un déficit de 70 millions un an plus tôt. Les analystes tablaient en moyenne sur une perte de 50 millions d'euros.Renault abandonne 4,01% à 45,74 euros. Le constructeur automobile procède au rappel de 158.000 Clio présentant un défaut dans la courroie d'alternateur, rapporte l'agence Bloomberg en citant un porte-parole du groupe. Cette anomalie concerne des modèles diesel construits entre juin 2001 et juin 2002.Johan DeschampsCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.