Le CAC hésitant avant le PIB américain

Les valeurs françaises continuent leur mouvement de montagnes russes à mi-séance, en cette journée définitivement placée sous le signe des statistiques économiques. S'il n'a guère réagi à la stabilité du taux de chômage en France le mois dernier, le CAC 40 a effacé une perte de plus de 1% sur la confirmation par Londres d'une croissance de 0,6% de son PIB au deuxième trimestre. Mais le véritable test est attendu cet après-midi avec, à 14h30, la dernière révision du PIB des Etats-Unis au deuxième trimestre et, à 15h50, l'indice définitif de la confiance des consommateurs de l'Université du Michigan en septembre. Les analystes tablent sur une confirmation de la croissance à 1,1% et sur un repli de la confiance à 86, contre 86,2. Du côté des actions, les TMT et les valeurs d'assurances subissent des dégagements après leur récent rebond.A midi, le CAC 40 gagnait 0,12% à 2.964,97 points, dans un volume d'échanges symbolique d'environ 800 millions d'euros traités sur les valeurs de l'indice.Plus forte baisse du CAC 40, Alcatel abandonne 5,3% à 2,50 euros sous l'effet de dégagements bénéficiaires. Le titre pâtit en outre de la réduction des dépenses de l'opérateur américain SBC, et de la révision en baisse par Nortel de sa prévision de chiffre d'affaires.STMicroelectronics perd 1,96% à 15 euros dans le sillage du repli de 3,16% de l'indice des semi-conducteurs de la Bourse de Philadelphie (SOX).Alstom abandonne 7% à 4,12 euros, portant ainsi sa chute à 31,63% en dix jours.France Télécom cède 0,50% à 7,96 euros. Jean-Pierre Raffarin a confirmé hier soir sur France 2 que le successeur de Michel Bon sera nommé au cours du conseil d'administration prévu le 2 octobre. Le Premier ministre a indiqué qu'il avait trois noms en tête.Vivendi Universal baisse de 0,08% à 13,14 euros. Dans un entretien aux Echos, Xavier Couture, président du directoire de Canal+, estime que la chaîne perdra encore beaucoup d'argent cette année car "les pertes de Telepiù pèseront sur l'ensemble de l'exercice". Jean-René Fourtou a annoncé hier que la chaîne italienne sera vendue dans les jours ou les semaines qui viennent. Vivendi Environnement recule pour sa part de 1,16% à 20,51 euros.Plus forte hausse de l'indice, Accor s'octroie 3,27% à 31,56 euros alors que Goldman Sachs a placé le titre dans sa liste de "valeurs recommandées". L'intermédiaire estime en outre que l'action du groupe hôtelier présente une valeur objective d'environ 45 euros.Les valeur d'assurance connaissent des fortunes diverses. Si AGF perd 0,6% à 28,10 euros sur des dégagements, Axa progresse de 1,74% à 11,10. Son président, Henri de Castries, estime dans le Wall Street Journal que le groupe est bien placé pour profiter d'un retour des investisseurs vers la qualité (flight to quality). Il juge notamment que la chute des Bourses peut être perçue comme une opportunité pour renforcer ses positions sur différents marchés. Mais cela se fera essentiellement en attirant de nouveaux clients. Il prévoit une progression de la demande pour les produits de gestion du risque, dopant ainsi les perspectives des activités vie et non vie.Contraste également parmi les valeurs bancaires. Le Crédit Lyonnais cède 0,3% à 35,99 euros tandis que le Crédit Agricole gagne 1,64% à 16,77 euros. Selon Les Echos, Bercy étudie de nouvelles options sur la cession de ses 9,5% dans le Lyonnais. Le quotidien croit par ailleurs savoir que ce dernier envisage, entre autres solutions, un rachat de ses propres titres.Les valeurs liées à l'automobile sont entourées alors que le Mondial ouvre ses portes aujourd'hui. En hausse à l'ouverture, Peugeot cède 1,24% à 39,08 euros, tandis que Renault s'adjuge 1,55% à 45,80 euros. Selon un responsable du groupe cité par Reuters, la marque au losange devrait limiter le recul de ses ventes en Europe occidentale à 2% environ en 2002, contre un baisse moyenne estimée à 4-5% pour l'ensemble du marché. Michelin cède 1,20% à 31,17 euros et Valeo perd 1,19% à 29,90 euros. L'équipementier a annoncé avoir remporté une commande de " plus d'un milliards d'euros " de la part de Volkswagen.Infogrames bondit de 18,18% à 2,60 euros. Selon Les Echos, le groupe devrait soumettre au comité d'entreprise de mardi un projet de suppressions de 280 postes, soit près de 60% de son effectif en France.Wendel Investissement cède 0,72% à 17,90 euros. Wendel a accusé une perte de 313 millions d'euros au premier semestre, contre un déficit de 16 millions un an plus tôt. La perte exceptionnelle ressort à 574 millions d'euros. La holding précise que la perte exceptionnelle s'explique par la forte baisse des actions Cap Gemini et Valeo, qui l'a conduite à prendre une provision de 583 millions d'euros.Enfin, Galeries Lafayette abandonne 7,85% à 119,80 euros sur le recul de 14,3%, à 21,8 millions d'euros, de son bénéfice net au premier semestre.John WiburgCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.