Le CAC 40 quasi-stable à mi-séance, VU et FT en hausse

 |  | 600 mots
Lecture 3 min.
Après avoir cédé jusqu'à 1,61% et avoir signé un timide retour dans le vert, le CAC 40 est en léger repli à mi-séance. Le marché a notamment bénéficié du retournement haussier de Vivendi Universal et de France Télécom. La cote a par ailleurs profité des anticipations d'une baisse des taux de la BCE, en raison de mauvaises statistiques comme la forte hausse du taux de chômage en Allemagne. L'euro a également réagi en repassant au-dessus de la parité face au dollar.Le marché n'en a d'ailleurs pas fini avec l'économie. Outre le PIB de la zone euro au troisième trimestre, les investisseurs attendent trois indicateurs américains : la productivité au troisième trimestre, les commandes à l'industrie d'octobre et l'indice ISM d'activité dans les services de novembre.A midi, le CAC 40 cédait 0,18% à 3.216,53 points, dans un volume d'affaires limité, inférieur à 1 milliard d'euros. Au même moment, le Footsie reculait de 0,82% à Londres et le DAX perdait 0,04% à Francfort. Sur le marché des changes, l'euro se raffermit à 1,011 dollar, contre 0,9960 à New York hier soir.Plus forte hausse de l'indice, Vivendi Universal progresse de 5,77% à 16,50 euros, après avoir perdu jusqu'à 3,84%. L'agence de notation Standard & Poor's a jugé positive la prise de contrôle de Cegetel. Le groupe de médias, qui rencontrait les analystes ce matin, a par ailleurs indiqué qu'il donnait la priorité à la croissance du bénéfice net et de sa capacité d'autofinancement ainsi qu'à celle de l'excédent brut d'exploitation au cours des prochaines années.France Télécom gagne 0,41% à 16,95 euros. Thierry Breton doit présenter aujourd'hui son plan de sauvetage devant le conseil d'administration du groupe. Une aide de l'Etat de 9 milliards d'euros et un plan d'économies, notamment dans les investissements, devraient figurer parmi les principales mesures de ce plan.Les valeurs technologiques connaissent des fortunes diverses. Alcatel cède 0,49% à 6,10 euros, tandis que Cap Gemini baisse de 2,94% à 29,01 euros et que STMicroelectronics cède 0,58% à 24,01 euros. Dans les médias, TF1 abandonne 2,92% à 28,58 euros. BNP Paribas a abaissé sa recommandation sur la chaîne de "surpeformance" à "sous-performance".Le Crédit Agricole progresse de 2,26% à 15,85 euros. Marc Bué, a démissionné de son poste de président de Crédit Agricole SA (Casa), l'entité cotée de la Banque verte. Il a été immédiatement remplacé par René Carron, par ailleurs président de la Fédération nationale du Crédit Agricole. Jugé plus offensif que son prédécesseur par les analystes, René Carron détient désormais tous les pouvoirs au sein de la banque après le rachat par BNP Paribas de la participation de l'Etat dans le Crédit Lyonnais.Aventis gagne 2,28% à 53,85 euros. Le groupe pharmaceutique bénéficie du feu vert des autorités sanitaires américaines à la commercialisation du Taxotère, son traitement contre le cancer du poumon. Aventis a par ailleurs annoncé que son offre publique d'achat sur ses obligations échangeables en actions Rhodia s'effectuera au prix de 23,74 euros.Les valeurs liées à l'automobile sont généralement en baisse après l'annonce d'un repli de 12,7% des ventes de véhicules aux Etats-Unis en novembre. Le "profit warning" lancé par le géant japonais du pneumatique Bridgestone pèse également sur le secteur. Renault perd 2,08% à 48 euros alors que les ventes de sa filiale Nissan ont diminué de 1,8% le mois dernier aux Etats-Unis. Peugeot cède 0,34% à 43,90 euros, Michelin 1,63% à 33,70 euros et Valeo 1,44% à 30,85 euros.Enfin, Gemplus bondit de 13,64% à 1,25 euro après l'annonce par Sagem de la reprise de 10% du capital du fabricant de cartes à puce auprès de son fondateur, Marc Lassus. Sagem perd 0,49% à 71,65 euros. John WiburgCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :