Alcatel annonce de nouvelles pertes opérationnelles

 |  | 509 mots
Alcatel va un peu mieux, mais ses chiffres restent inquiétants. Au deuxième trimestre 2002, l'équipementier télécom a accusé une chute de 33% de son chiffre d'affaires par rapport à la même période de l'an dernier, à 4,235 milliards d'euros. Le groupe doit encore présenter des pertes opérationnelles de 177 millions d'euros. Voici un an, Alcatel pouvait encore afficher un bénéfice opérationnel de 177 millions d'euros. La chute est donc vertigineuse, mais elle est moins forte qu'attendue; Le consensus des analystes réalisé par Reuters prévoyait en effet des pertes opérationnelles de 235 millions d'euros. Serge Tchuruk, le président d'Alcatel s'est d'ailleurs félicité que ces pertes opérationnelles aient été réduites de moitié par rapport au premier trimestre avec un niveau de ventes pratiquement équivalent. Autre bonne nouvelle, Alcatel a pu générer un cash-flow positif de 800 millions d'euros au deuxième trimestre. Ce qui a permis de "réduire la dette nette du groupe à 1,3 milliard d'euros", comme le souligne Serge Tchuruk. Le niveau d'endettement constitue d'ailleurs une agréable surprise pour le marché à en croire les réactions. Un analyste cité par l'AFP attendait par exemple une dette de 2 milliards d'euros. Le président du groupe a également rappelé que, malgré l'abaissement de ses notes par les grandes agences de notation au rang "d'obligations pourries", Alcatel entend parvenir à maintenir en 2002 son niveau d'endettement en dessous de son niveau de la fin 2001. Un objectif qui devrait être obtenu par de nouvelles suppressions d'emplois. Car, comme l'a souligné le directeur financier d'Alcatel lors de la conférence de presse du groupe, "les réductions d'emplois ne sont pas finies chez l'équipementiers". En revanche, les prévisions en termes de marché demeurent particulièrement ternes. Selon Serge Tchuruk, "le marché restera déprimé durant la seconde moitié de l'année 2002, et aucune amélioration n'est à prévoir". Le groupe espère pourtant connaître un bon quatrième trimestre sur le plan des ventes. En attendant, le groupe continuera de travailler "à préserver sa capacité" de saisir le rebond du marché. Un rebond qu'il espère précoce.En Bourse, le discours sur la dette a semblé séduire les investisseurs dans la matinée, l'action gagnant alors jusqu'à plus de 9%. Mais le mouvement s'est rapidement essoufflé alors que le marché est toujours inquiet des perspectives dans les télécommunications. En clôture, le titre lâche 3,91% à 5,41 euros. Il poursuit ainsi son lent mouvement de baisse qui, en raison d'un marché bouché et de craintes sur la dette, lui ont déjà coûté 72% de sa valeur sur l'année.latribune.frCession de la participation dans TMMEn marge de la publication de ses résultats, Alcatel a confirmé avoir vendu le solde de sa participation dans Thomson Multimedia, soit environ 3% du capital du groupe d'électronique grand public. D'après des courtiers, 8 millions de titres aurait été cédés à un prix unitaire de 22 euros. L'opération de 176 millions d'euros aurait été réalisée par Schroder Salomon Smith Barney.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :