Le chômage japonais à un niveau record

 |  | 256 mots
L'horizon ne parvient pas à s'éclaircir pour l'économie japonaise. Alors que les investissements des entreprises semblent montrer un regain de forme en décembre, avec + 2,1% au lieu d'une progression de 1,5% attendue, les chiffres du chômage publiés ce matin font planer de sérieuses interrogations sur l'avenir de l'économie nippone. En décembre, le nombre de chômeurs dans l'Archipel s'est établi à 3,37 millions, soit 390.000 personnes de plus qu'un an auparavant. Sur l'ensemble de 2001, le taux de chômage a atteint le record de 5%, précise le gouvernement japonais.Si elle se poursuit, comme semblent le craindre les autorités japonaises, cette dégradation continue du marché du travail fera peser des risques accrus sur le niveau de la consommation au Japon. Or cet élément est crucial pour la croissance nippone puisque la consommation privée représente 60% du produit intérieur brut japonais (PIB). Conscient de cette situation, le gouvernement a pris dans le cadre de son collectif budgétaire une série de mesures destinées à "amortir" les conséquences des destructions d'emplois.Tokyo s'attend à enregistrer pour l'exercice fiscal en cours (clos en mars) une contraction du PIB et prévoit une croissance nulle pour l'année suivante. La deuxième économie mondiale traverse une phase de récession pour la troisième fois depuis dix ans qui se caractérise par un nombre accru de faillites et des suppressions d'emploi massives, y compris dans des secteurs comme l'électronique, frappée par la baisse de la demande mondiale. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :